Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Savinien : une épicerie ultra-locale dans un bâtiment inutilisé de la gare

-
Par , France Bleu La Rochelle

Une petite épicerie avec les produits du quotidien vient tout juste de s'installer dans un bâtiment vide de la gare de Saint-Savinien en Charente-Maritime. Depuis le 17 juillet, Chloé Sarels accueille les habitants de la région comme les gens de passage pour leur fournir des produits locaux et bio.

Chloé Sarels vous accueille depuis le 17 juillet.
Chloé Sarels vous accueille depuis le 17 juillet. © Radio France - Thibault Lecoq

Ça vient d'ouvrir à Saint-Savinien en Charente-Maritime : une épicerie spécialisée dans les produits locaux, équitables et bio. Le magasin s'appelle la "Gare Grouille". Un nom pas totalement choisi au hasard, puisqu'il a été ouvert dans un local de la SNCF jusque-là inutilisé. Vous pourrez y trouver des fruits et légumes, du pain, mais aussi des tisanes, des bières, ou même du savon, des produits artisanaux... Tout ce qui peut servir au quotidien.

Dans le magasin, deux affiches promotionnelles de la SNCF rappellent l'ancienne utilisation du bâtiment.
Dans le magasin, deux affiches promotionnelles de la SNCF rappellent l'ancienne utilisation du bâtiment. © Radio France - Thibault Lecoq

Pourtant, rien ne prédestinait Chloé Sarels, la gérante à ouvrir cette échoppe : "je suis passée devant la gare où il y avait une affiche de la SNCF, qui était là depuis deux ou trois ans. Elle proposait de réoccuper les lieux si on avait un projet quelconque", raconte Chloé Sarels. Elle a donc d'abord eu le bâtiment avant d'avoir l'idée. Un chemin un peu à rebours du processus normal. L'épicerie est venue ensuite : " avec mon compagnon, on a étudié tout ce qu'on pouvait faire dans un lieu disponible. Et en fait, en tant que consommatrice, moi à Saint-Savinien, ça m'embête de prendre la voiture pour aller acheter des produits qui sont faits juste autour de chez nous", explique-t-elle.

A la recherche de producteurs locaux

Une fois l'idée trouvée, elle démarche des producteurs, pour voir comment ils travaillent et pour avoir assez de produits disponibles. De leur côté, ils ont été plutôt enthousiastes. Anne Fichet, productrice de plantes aromatiques et médicinales, révèle que les différents producteurs avaient déjà un peu espéré l'arrivée d'une boutique de ce type. C'est maintenant chose faite grâce à Chloé Sarels. 

Une carte permet de savoir d'où viennent les produits et par qui ils sont fabriqués.
Une carte permet de savoir d'où viennent les produits et par qui ils sont fabriqués. © Radio France - Thibault Lecoq

Pour tout mettre en place, l'ancienne constructrice de décor de l'Opéra de Lille a fait appel aux bonnes volontés et à un financement participatif sur internet. Dans la même salle, elle a pu créer deux espaces bien différents : le magasin et un lieu de vie.

Le magasin ...
Le magasin ... © Radio France - Thibault Lecoq
... et le lieu de vie, plus cosy.
... et le lieu de vie, plus cosy. © Radio France - Thibault Lecoq

La véritable inconnue, c'est les clients. Pour l'instant, ils répondent présents. Ce sont surtout des habitants de la région.

D'autres gares à aménager

Si vous avez d'autres idées de projets à Saint-Savinien, selon la gérante, le premier étage du bâtiment est encore libre et disponible. En Charente-Maritime, la SNCF cherche à utiliser les gares, avec notamment le projet 1001 gares. Dix appels à projet sont accessibles en Charente-Maritime et cinq en Charente. Le même type de projet a été mis en place par le passé à Rochefort avec RBUS, à la Rochelle avec deux salles de danse Dinga et Argo et à Chatelaillon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess