Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Vaast-la-Hougue à l'heure du 3e confinement : "Les Parisiens sont au rendez-vous et ça nous va bien "

-
Par , France Bleu Cotentin

A Saint-Vaast-la-Hougue, les commerçants vivent un week-end Pascal pas comme les autres avec le début des nouvelles mesures de restrictions liées au 3e confinement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Malgré tout, l'ambiance est meilleure qu'à Pâques 2020, lors du premier confinement

Un week-end Pascal plus calme que d'habitude à Saint-Vaast-la-Hougue, mais plus serein que lors du 1er confinement
Un week-end Pascal plus calme que d'habitude à Saint-Vaast-la-Hougue, mais plus serein que lors du 1er confinement © Radio France - Jacqueline FARDEL

Les commerces "non essentiels" ont baissé le rideau ce samedi 3 avril 2021 partout en France et désormais chacun ne doit se déplacer que dans un périmètre de 10 kilomètres autour de chez lui, sauf dérogations.  Alors évidemment, quand ce week-end de Pâques est censé marquer le coup d'envoi de la saison touristique dans la Manche, c'est un nouveau coup dur pour les professionnels.

Malgré tout, on ne se laisse pas abattre : dans le Val de Saire, à Saint-Vaast-la-Hougue, traditionnellement très fréquentée à Pâques, c'est plus calme que d'habitude. Mais il y a quand même plus de passage que lors du confinement de Pâques 2020 : des contrevenants, qui sont venus prendre l'air avant un mois de confinement, et des habitués, venus se confiner dans leur résidence secondaire. Devant sa rôtisserie et ses agneaux pascaux, Olivier Boulay, boucher à Saint-Vaast-la-Hougue et Quettehou, a le sourire  : "les Parisiens sont au rendez-vous  et ça nous va bien  parce qu'il faut faire marcher l'économie, nous on a 19 employés, ça donne du travail à tout le monde "  

On fait du 60 % de plus que lors du 1er confinement, les gens se font plaisir, il leur reste au moins le bien manger 

"On fait du 60 % de plus que lors du 1er confinement, les gens se font plaisir" Olivier Boulay, boucher
"On fait du 60 % de plus que lors du 1er confinement, les gens se font plaisir" Olivier Boulay, boucher © Radio France - Jacqueline FARDEL

Des visiteurs installés pour un mois

Certains repartent ce lundi de Pâques, mais d'autres se sont installés pour un mois et ça donne de l'espoir aux commerçants comme dans l'épicerie tenue par Françoise Gosselin, "plus sereine que l'an dernier. Après on va voir parce que les boutiques autour sont fermées et il y a la règle des 10 kms alors ça réduit forcément le nombre de clients."

Malgré les nouvelles mesures de restrictions liées au Covid, les locaux et les touristes étaient au rendez-vous à Saint-Vaast la Hougue pour le week-end de Pâques
Malgré les nouvelles mesures de restrictions liées au Covid, les locaux et les touristes étaient au rendez-vous à Saint-Vaast la Hougue pour le week-end de Pâques © Radio France - Jacqueline FARDEL

Ce week-end Pascal est un peu un test pour Patrice Guibert, de la Bisquine qui propose des plats à emporter "Il y a pas mal de client aujourd'hui, on a une vraie clientèle locale. Maintenant on attend de de voir ce que ça va donner, pour voir si on ouvre ou pas le week-end prochain." Un peu plus loin Nadège, fleuriste, qui peut ouvrir cette fois- ci attend aussi. " en espérant que les gens respectent, pour qu'on s'en sorte enfin"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess