Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Saison estivale à Nice : " -4% de chiffre d'affaires par rapport à 2017" selon le responsable des plagistes

mardi 28 août 2018 à 9:13 Par Emma Sarango, France Bleu Azur

Malgré un très bon mois de juillet et un mois d'août satisfaisant, les plagistes de Nice n'ont pas réussi à rattraper le début de saison catastrophique. Le chiffre d'affaires est en baisse de 4% sur l'ensemble de la saison selon René Colomban, leur responsable, invité de France Bleu Azur ce mardi.

René Colomban, responsable des plagistes de Nice, invité de France Bleu Azur mardi matin
René Colomban, responsable des plagistes de Nice, invité de France Bleu Azur mardi matin © Radio France - Sarango

Nice, France

Une météo maussade, les grèves chez Air France et à la SNCF... le début de saison avait été catastrophique pour les commerçants azuréens. Alors à une semaine de la rentrée scolaire, c'est le moment de faire un premier bilan de l'été avec René Colomban, responsable des plagistes de Nice, invité de France Bleu Azur mardi matin. 

"La saison a finalement commencé mi-juin avec, enfin, l'arrivée du beau temps qui s'est prolongé ensuite" se souvient René Colomban. "Nous avons donc eu un mois de juillet meilleur que l'an dernier et un mois d'août stable". Mais cela n'a pas permis de compenser les pertes des mois d'avril et de mai. "Au total, sur l'ensemble de la saison, notre chiffre d'affaire est en baisse de 4%" calcule le responsable des plagistes de Nice.

80 matelas en moins par plage

Autre facteur pénalisant : la mise en application du décret plage. Chaque établissement de Nice a perdu 15 mètres de largeur soit environ 80 matelas. "La solution ce serait d'augmenter les prix pour compenser mais avec la concurrence de l'Italie voisine, peu chère, on ne peut pas se le permettre" explique René Colomban. "Les politiques doivent se rendre compte de la bêtise de ce décret" selon lui. 

René Colomban qui constate par ailleurs la hausse de la part de touristes asiatiques parmi sa clientèle. "Des Sud-coréens, des Japonais qui consomment beaucoup" se félicite-t-il.