Économie – Social

Salariés des très petites entreprises, employés à domicile : ils votent pour leurs syndicats

Par Marina Cabiten, France Bleu jeudi 29 décembre 2016 à 11:00

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, appelle les salariés des TPE à voter pour leurs syndicats
La ministre du Travail, Myriam El Khomri, appelle les salariés des TPE à voter pour leurs syndicats © Maxppp - Thomas Padilla

Les salariés des entreprises de moins de onze personnes ainsi que les employés à domicile sont appelés à voter pour leurs représentants syndicaux à partir de ce vendredi. Ce scrutin concerne 4,5 millions de salariés, mais il avait été boudé lors de la dernière campagne en 2012.

Coiffeurs, secrétaires médicales, jardiniers, assistantes maternelles, salariés du commerce de proximité et de l'artisanat, ou tout autre métier exercé au sein d'une très petite entreprise (TPE) : les élections professionnelles qui débutent ce vendredi concernent 4,5 millions de salariés, appelés à choisir un syndicat pour les conseiller et les défendre pour les quatre prochaines années. Les organisations espèrent un taux de participation plus important qu'en 2012.

Plusieurs enjeux

En effet, lors de cette précédente campagne, seulement 10,38% salariés des TPE avaient voté. Ce scrutin a plusieurs vocations : il permettra notamment de désigner les représentants syndicaux dans les futures commissions paritaires régionales (CPRI). Lancées en juillet 2017 dans chaque région, ces instances paritaires vont représenter, défendre et conseiller les salariés, ainsi que les entrepreneurs. Le résultat du scrutin sera également utilisé pour désigner les conseillers prud'homaux, qui étaient jusqu'à présent élus au suffrage direct. Enfin, il participera au calcul de la représentativité (plus de 8% de l'audience) des grands syndicats nationaux, actuellement au nombre de cinq (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC), qui sera dévoilé en mars 2017.

Ces élections sont l'occasion pour tous les salariés de nos très petites entreprises de s'exprimer et de voir leur avis pris en compte sur tous les sujets qui touchent à leur quotidien : rémunérations, congés, formation, santé et sécurité au travail, etc - Myriam El Khomri, ministre du Travail

Trente syndicats en lice

La CFDT espère passer devant la CGT, ce qui serait une première. En 2012, la CGT est arrivée largement en tête, avec 29,54%, suivie de la CFDT (19,26%), FO (15,25%), l'Unsa (7,35%), la CFTC (6,53%), Solidaires (4,75%), CAT (2,39%) et CNT (2,13%). Une trentaine d'organisations syndicales nationales, inter-régionales ou régionales participent. Pour sensibiliser les employés, elles ont sillonné la France ces derniers mois avec porte-à-porte, réunions, distribution de tracts ou appels téléphoniques.

Le vote par internet est ouvert le 30 décembre à 9h et se termine le 13 janvier à 19h. Par courrier, il est ouvert jusqu'au 13 janvier pour la métropole, 20 janvier pour l'outre-mer. Les résultats seront publiés à partir du 3 février.

  - Visactu
© Visactu -