Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Confinement : les salles de sport basques inquiètes pour leur avenir

Par

Mai, juin ou septembre ? Les salles de sport sont dans le flou le plus complet. Elles sont fermées depuis la mi-mars et le début du confinement. Les coachs mettent des cours sur internet. Les gérants font les comptes et, si la situation perdure, certaines salles ne passeront pas le cap.

Le Plateau Cardio Muscu d'Hatsa Sport à Osses Le Plateau Cardio Muscu d'Hatsa Sport à Osses
Le Plateau Cardio Muscu d'Hatsa Sport à Osses - Hatsa Sport

Depuis le 17 mars, confinement oblige, les salles de sports sont fermées. Les salariés sont au chomâge partiel. Les coachs publient des vidéos sur les réseaux sociaux. " Ca permet de garder une bonne condition physique, de stimuler les anti-corps" selon Marie Montagut la responsable fitness d'Océania à Bayonne. Ca maintient aussi un contact, un lien  avec les clients. 

Publicité
Logo France Bleu

Mais qui dit fermeture, dit perte de chiffres d'affaire. Les gérants ont sorti les calculatrices. Franck Hargous, est co-gérant des Hatsa Sport qui compte 850 adhérents sur ses deux salles à Osses et Larressore.  Avec son associé, ils ont "choisi de suspendre les abonnements en avril, par respect pour les clients, mais si la situation devait durer, l'entreprise sera en péril". 

Rouvrir, oui, mais dans quelles conditions ?

D'autres salles ont adapté leur offre, certaines comme Océania proposant à ses 2500 adhérents bayonnais d'être solidaires, en clair, de payer leur mensualité malgré tout. 

Reste la question de réouverture physique des salles. Quand ? 11 mai ? Juin ? Septembre ? Personne ne sait et rien d'officiel n'est sorti, Les gérants s'interrogent aussi sur les normes sanitaires qu'on pourra leur demander : le nettoyage des salles, des sanitaires, le nombre de clients accueillis en même temps. Si le nombre de client doit être revu à la baisse, ça n'aidera pas non plus les structures car, explique, Franck Hargous, "les charges ne seront pas diminuées d'autant."

Des inaugurations reportées

Au pays basque intérieur, enfin, à Saint Pée sur Nivelle, le confinement a été vécu comme "un sacré coup dur" pour toute l'équipe de Kinka Sport . Huit ans qu'un projet de salle de sport est monté par Mikel Guerendiain et ses associés. La salle devait être inauguée en janvier mais le chantier a eu du retard. Et en mars, ce fut le confinement. Les travaux vont reprendre seulement maintenant. Mikel Guerendiain espère que la structure ouvrira en septembre … neuf mois + tard que prévu donc. 

La future salle de sport de Kinka à Saint Pée sur Nivelle - Kinka Sport

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu