Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le salon Cycl'Eau de Vichy ou la problématique de la gestion de la ressource en eau

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le deuxième salon Cycl'Eau se tient pendant deux jours (25 et 25 septembre) au Palais du Lac de Vichy. Un salon professionnel, en plein dans l'actualité.

L'hydrolienne, de l'entreprise IH Fluides à Abrest
L'hydrolienne, de l'entreprise IH Fluides à Abrest © Radio France - Emmanuel Moreau

Vichy, France

C'est d'abord un salon réservé aux professionnels. On y parle assainissement, traitement des eaux, tuyaux, plaques d'égouts, etc... Il y a des industriels, des start-up qui développent des produits innovants dans le secteur de l'eau. Il y a les collectivités, acteurs incontournables du secteur, tout comme l'Agence de l'eau Loire-Bretagne. Avec des idées et des solutions parfois ingénieuses, comme par exemple l'hydrolienne, fabriquée par IH Fluides à Abrest. C'est en quelque sorte une roue à aube qui s'installe dans des canalisations, par exemple des égouts. L'eau va faire tourner la roue qui va produire de l'électricité. Pour le moment, une première hydrolienne a été installée à Paris et IH Fluides espère bien développer ce produit unique. 

Mais il y a aussi des débats, sur la gestion des eaux pluviales, la gestion de la ressource, la surveillance des systèmes d'assainissement. Des questions évidemment d'actualité en cette période de sécheresse. Car si le Massif Central a longtemps été considéré comme le château d'eau de la France, la réalité a démontré que l'Auvergne est loin d'être épargnée par la problématique de l'eau.

Aujourd'hui, la question est de mieux gérer la ressource en eau, afin d'éviter toute pénurie. Cela peut passer par des "petites" actions, comme par exemple éviter que l'eau ne chauffe trop dans les cours d'eau, grâce à l'ombre d'arbres plantés sur les rives ou bien en évitant au maximum des eaux qui stagnent. Cela peut être aussi de réutiliser des eaux usées, pas forcément impropres, par exemple pour arroser les parcs et jardins ou bien nettoyer les rues. Car pratiquement 50% des eaux traitées dans les stations d'épuration sont des eaux "propres", comme les eaux d'un robinet qu'on laisse couler en se lavant les dents ou bien des eaux de pluies.

Des actions coordonnées par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne. Elle prévoit d'investir 2,270 milliards d'€uros d'ici 2024 dans un plan pour l'eau. Avec les financements des collectivités, cela représente environ le double. Mais il reste beaucoup à faire. Certaines études estiment à 100 milliards d'€uros la somme qu'il faudrait investir en France dans le réseau d'eau, en particulier pour limiter les fuites. 

Choix de la station

France Bleu