Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Salon de l'Agriculture 2020

Salon de l'agriculture : la belle pousse des champignons bretons Lou

-
Par , France Bleu Armorique

Cultivés à Poilley près de Fougères, les champignons de la marque Lou s'exposent au salon de l'agriculture à Paris. L'entreprise créée il y a dix ans va s'agrandir et embaucher.

Benoit Roze a co-fondé la société avec sa soeur.
Benoit Roze a co-fondé la société avec sa soeur. © Radio France - Benjamin Fontaine

Le salon de l'agriculture ferme ses portes ce dimanche 1er mars à Paris, porte de Versailles. Les visiteurs vont encore être nombreux à arpenter les allées et à découvrir les stands bretons. Au milieu des classiques andouilles, galettes, huîtres et cidre, les champignons Lou ont réussi à se faire une place.

4.500 tonnes de champignons produits chaque année

L'entreprise a ouvert il y a dix ans à Poilley près de Fougères en Ille-et-Vilaine et depuis elle connaît un vrai succès. Le développement du bio et du "bien-manger" en général a permis à Benoit Roze et sa sœur, co-fondateurs de l'entreprise de conquérir de nouveaux marchés. "Nous produisons aujourd'hui 4.500 tonnes de champignons dont 20% en bio. Ce sont majoritairement des champignons de Paris. Il y a une vraie demande des consommateurs, même si le champignon n'est pas encore assez consommé en France."

Des embauches à venir

Au salon de l'agriculture, peu de curieux savent d'ailleurs que le champignon peut se déguster cru. "Nous le proposons avec une fromage, un morceau de saucisson ou au naturel. En réalité, nous avons toute une gamme de produits qui permettent de manger nos champignons lors d'un repas classique ou à l'apéritif."

Pour faire face à la demande croissante, l'entreprise veut augmenter sa production. Elle va agrandir son hangar climatisé et projette d'embaucher une vingtaine de personnes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu