Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Salon du Bourget : les sous-traitants de Dassault en Gironde espèrent profiter des ventes du Rafale

-
Par France Bleu Gironde

Le Rafale, dont le succès à l'export dope le carnet de commandes de Dassault, est l'une des vedettes du Salon du Bourget, qui s'ouvre pour une semaine. En Gironde, les sous-traitants de l'avionneur projettent d'embaucher d'acheter de nouvelles machines pour faire face à la demande.

Dans l'usine d'assemblage du Rafale, à Dassault-Mérignac
Dans l'usine d'assemblage du Rafale, à Dassault-Mérignac © Radio France

Ce lundi matin s'ouvre le 51e Salon du Bourget, la  grande vitrine de l'industrie aéronautique et de la Défense. 1.500 exposants venus de 47 pays exposent leur savoir-faire, et 300.000 visiteurs sont attendus jusqu'à dimanche prochain. En vedette cette année : le Rafale. L'avion de combat de Dassauli vole de succès en succès. L'avionneur français espère bien signer avant la fin de l'année un 4e contrat à l'export, après ceux passés avec l'Egypte, le Qatar et l'Inde.

Le Rafale est construit en partie et assemblé dans les usines Dassault de Mérignac et Martignas-sur-Jalles, qui à elle deux, emploie 1.800 personnes. Et qui dit carnet de commandes qui se remplit - déjà 84 exemplaires à fabriquer - dit du travail pour les sous-traitants. Et ils sont nombreux en Aquitaine, où l'on dénombre près de 500 entreprises qui travaillent sur le programme. La société Fresson, à Pessac, fait partie ce ces PME. Et elle est au Bourget, sur le stand commun aux régions Aquitaine et Midi-Pyrenées. Un stand où 60 entreprises aquitaines sont réunies sous la bannière de l'Aerospace Valley. Fresson emploie 40 salariés, et fabrique des pièces mécaniques pour les avions. Le Rafale, c'est 1% de son chiffre d'affaires, mais c'est l'assurance du travail pour les années qui viennent.

"C'est de la valeur ajoutée pour nous, et c'est bon pour notre image, quand on dit qu'on travaille sur le Rafale, c'est une vitrine très respectée dans le milieu industriel. On est à peu près sûr de la montée en cadence, et ça peut nous aider à grandir, à lancer de nouveaux investissements. On espère embaucher 4 à 6 personnes, rien que pour ce contrat-là". — Henri Paul Pingaud, directeur de la société Fresson, à Pessac.

La société Garderon se trouve à Pugnac, près de St André de Cubzac. Avec ses 28 salariés, elle fabrique des pièces de précision pour le Rafale, qui représente 15% de son chiffre d'affaires. Et la vente du Rafale à l'étranger, c'est pour elle aussi une bonne nouvelle.

"Nous sommes prêts, nous avons commencé à investir pour monter en cadence. Je suis en train de négocier pour trois nouvelles machines, et je viens d'embaucher deux personnes supplémentaires. C'est du travail assuré pour quatre à cinq ans. C'est rassurant aussi pour les banques, çà nous permet d'investir". — Jean-Pierre Garderon, le patron de la société Garderon, à Pugnac.

"Nous avons anticipé, nous sommes prêts"

 

La société Accos, au Haillan, spécialisée dans la peinture industrielle, est un autre exemple d'entreprise qui bénéficie du succès du Rafale. Cinq de ses 130 salariés travaillent sur le Rafale, et elle s'apprête elle aussi à embaucher pour répondre à la demande

"On pourrait doubler nos effectifs, et ce serait huit à dix personnes qui pourraient travailler sur le Rafale. Encore faut-il que nous ayons ce marché, et que Dassault continue à faire appel aux sous-traitants pour ces travaux spécifiques". — Jean-Robert Bachère, directeur d'Acos.

Le Salon du Bourget est  réservé aux professionnels jusqu'à jeudi. Il sera ensuite ouvert au grand public, entre vendredi et dimanche prochain.

"C'est du travail pour les années à venir "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess