Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Salon de l'alimentation annulé : déception pour les entreprises de Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

LE SIAL (Salon international de l'alimentation) d'octobre 2020 est annulé. La manifestation internationale n'aura pas lieu à Paris et est reportée à 2022. Pour les entreprises de Vaucluse, la nouvelle est un coup dur en pleine crise sanitaire.

Le SIAL est une vitrine incontournable pour les produits français et vauclusiens.
Le SIAL est une vitrine incontournable pour les produits français et vauclusiens. © Maxppp - .

La nouvelle est tombée mi-juillet, le Salon international de l'alimentation d'octobre 2020 est annulé. 2.432 entreprises internationales devaient y participer, 437 françaises. En Vaucluse, six avaient prévu de faire le déplacement. Ce salon regroupe des sociétés de toutes tailles spécialisées dans l'agroalimentaire qui viennent présenter leurs nouveaux produits. 

Deux ans de travail pour préparer le SIAL

Pour certaines, comme La Balméenne, c'était une première. L'entreprise oléicole basée à Beaumes-de-Venise depuis 1925 avait tout prévu. Le directeur de la coopérative Fabien Arnaud, en poste depuis un an, comptait beaucoup sur l'événement : "Cette année, on avait la possibilité de représenter les huiles d'olive en AOP de France. On est donc forcément déçu de l'annulation. L'événement est un vrai tremplin. Pour une entreprise comme la nôtre, ça représente deux ans de travail", explique l'artisan.

Pour l'occasion, le moulin à huile avait prévu la sortie d'une nouvelle gamme, qui devrait tout de même être mise en vente en octobre. Mais l'idée était aussi de présenter une méthode de travail aux professionnels : "C'était l'opportunité de montrer un travail de qualité sur un produit local." L'objectif est désormais de rebondir en participant à d'autres manifestations plus locales

Difficulté supplémentaire pour les petites entreprises

Certaines entreprises sont des habituées. Les Ateliers Bio de Provence situés à Carpentras fréquentent le salon depuis une quinzaine d'années. L'entreprise emploie 35 personnes et fabrique des pâtes, raviolis, gnocchis et quenelles fraîches 100% bio. "Je ne suis pas plus impacté que ça, même si c'est un événement important, on pourra rattraper avec un autre salon", avoue le gérant Philippe Darcas.

S'il est bien installé dans le tissu local, il exprime son inquiétude pour les petites entreprises : "C'est difficile pour les entreprises qui se lancent, qui viennent d'investir. Surtout qu'avec le Covid, il n'y a plus de prospection. C'est très embêtant pour la dynamique du secteur."

Le salon avait accueilli 310.000 professionnels en 2018. La prochaine édition se tiendra donc du 15 au 19 octobre 2022.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess