Économie – Social

Sambre et Meuse liquidée, les salariés occupent l'usine

Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord mercredi 18 mars 2015 à 17:30

Sambre et Meuse
Sambre et Meuse © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Le tribunal de Valenciennes a confirmé ce mercredi la liquidation judiciaire de la fonderie de Feignies. Les 261 salariés ont décidé de faire le siège pour empêcher la direction russe d'UVZ de récupérer les machines pour négocier une surprime de licenciement de 20 000 euros.

9 jours après avoir prononcé la liquidation judiciaire, le tribunal de commerce de Valenciennes a rejetté la seule offre de reprise proposée celle du Chinois Steel Rail Company, pas de garantie suffisante pour la viabilité du site avec un investissement de 2 millions d'euros contre 4 indispensables pour la CGT. 261 salariés se retrouvent donc sur le carreau , mais ils ne baissent pas les armes. Ils ont décidé de bloquer le site, et de s'organiser en 3/8 pas pour travailler mais pour surveiller le site pour empêcher l'ancienne direction russe UVZ de venir reprendre les machines à 8 millions d'euros. Un moyen pour les salariés de négocier une surprime de licenciement de 20 000 euros par salarié.

sambre et Meuse reportage

sambre et Meuse reportage - Radio France
sambre et Meuse reportage © Radio France
Peut-être encore un espoir avec AFR ?

La CGT en appelle aussi aux pouvoirs publics et surtout à Pascal Varin d'AFR à Douai , le PDG qui se dit intéressé depuis des mois par la fonderie doit se manifester rapidement selon Aurélien Motte, le délégué CGT. L'entrepreneur devrait rencontrer les élus du conseil régional prochainement, à la clé un projet de reprise qui pourrait préserver 200 emplois selon plusieurs sources. Mais beaucoup de salariés n'y croient plus, certains estiment que le seul avenir de l'usine mondialement connue notamment pour des projets comme le tunnel sous la Manche passe par la reprise des salariés eux mêmes, via une SCOP . En plus d'un moyen de pression pour leur ancienne direction, ils veulent donc garder leur outil de production pour très vite relancer la machine.

 

Partager sur :