Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sancy : grâce à la neige, les stations ont fait le plein à Noël malgré une ouverture a minima

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Avec les chutes de neige abondantes et malgré la fermeture des remontées mécaniques, les stations du Sancy ont su tirer leur épingle du jeu pendant ces vacances de Noël.

La neige a attiré les visiteurs en dernière minute, comme ici dans les rues du Mont-Dore.
La neige a attiré les visiteurs en dernière minute, comme ici dans les rues du Mont-Dore. © Radio France - Thierry LINDAUER

"C'est un début d'année extraordinaire pour nous." Après deux semaines de vacances de Noël marquées par les restrictions liées au Covid mais aussi par des chutes de neige exceptionnelles, Luc Stelly, directeur de l'office de tourisme du Sancy, se montre très enthousiaste à l'heure du premier bilan. "Juste avant les vacances, on avait des chiffres [en hausse de fréquentation] de l'ordre de 30 à 50 % par rapport à une année normale, ce qui était bien rapport à nos collègues des Alpes", détaille Luc Stelly qui raconte que tout s'est emballé juste avant Noël.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une deuxième semaine quasiment à 100% de fréquentation

"A partir du 23 décembre il y a eu beaucoup beaucoup de monde, plus les grosses chutes de neige, et ensuite on est arrivé pratiquement à saturation en terme d'hébergement." Il faut dire qu'avec l'obligation de fermeture des restaurants et une station ouverte a minima, certains hébergements collectifs, hôtels, villages vacances, avaient fait le choix de rester fermer, réduisant la capacité d'accueil.

"Pour ceux qui sont restés ouverts, c'est une bonne surprise ", constate le directeur de l'office de tourisme du Sancy. "Nous avons une deuxième semaine quasiment à 100 % de fréquentation." Avec des activités "alternatives" au ski alpin, qui ont fait le plein : "chiens de traîneau, les guides accompagnateurs, voire les écoles de ski qui ont fait un peu de débutants et de l'initiation au ski de randonnée, tout ça a très très bien fonctionné, et nos restaurateurs ont fait de la vente à emporter."

Objectif février

Evidemment, côté loueurs de matériel ou restaurateurs, on a moins travaillé que lorsque les stations fonctionnent normalement, d'où les espoirs misés sur une ouverture totale pour les vacances de février. "Février c'est le moment le plus important de la saison, c'est 60% de l'activité", confirme Luc Stelly. "Pour l'instant il y a un dispositif qui aide les remontées mécaniques mais il y a bien sûr toutes les activités qui en découlent. Les loueurs de ski, les saisonniers : le ski c'est 2000 emplois dans le Sancy l'hiver." 

Et le directeur de l'office de tourisme du Sancy d'évoquer aussi les restaurants, ou encore les accompagnateurs en montagne, "qui sont partis avec beaucoup moins de clients, donc avec beaucoup moins de chiffre d'affaire. Ils sont contents d'avoir travaillé mais en terme d'activité économique, on ne tourne pas au maximum et aux vacances de février on aura besoin de tourner au maximum pour compenser le reste de l'hiver."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess