Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Sans moyen financier, l'association Solexine menacée de fermeture

-
Par , France Bleu Isère

L'arrêt successif des aides financières de la région Auvergne-Rhône-Alpes puis du département de l'Isère menace l'association grenobloise Solexine. Ce collectif qui oeuvre dans l'accès aux pratiques artistiques et à la construction personnelle et collective pourrait fermer dès juin 2019.

Les membres de l'association grenobloise Solexine se sont réunis sur la place Saint-André en centre-ville de Grenoble (Isère).
Les membres de l'association grenobloise Solexine se sont réunis sur la place Saint-André en centre-ville de Grenoble (Isère). © Radio France - Bastien Thomas

Grenoble, France

"Après 22 ans, Solexine peut fermer dès cet été" raconte avec émotion sa présidente Emmanuelle Moi, devant les personnes ayant répondu à son appel à soutien sur la place Saint-André, le mardi 7 mai en fin de journée à Grenoble (Isère). Le collectif, qui permet aux gens d'accéder à différentes pratiques artistiques mais aussi à la (re)construction personnelle et collective, avait donné rendez-vous à ses adhérents devant un lieu hautement symbolique : les locaux de la direction des Affaires culturelles du département, en charge de l'attribution des subventions associatives. Le Conseil d

partemental de l'Isère, comme la région Auvergne-Rhône-Alpes en décembre 2016, a décidé de supprimer les aides financières pour l'association grenobloise, à hauteur de 40.000 euros par an, soit presque la moitié de son budget selon sa présidente.

Composée d'une équipe de deux personnes salariées, l'arrêt des subventions régionales en fin d'année 2016 avait entraîné le licenciement de l'une d'entre elle. Pierre, dernier rescapé, devra lui aussi quitter le collectif à la suite de la décision départementale. Pour lui, le projet Solexine a été une "formidable aventure où des publics divers et variés peuvent se rencontrer, que l'on soit au RSA, une personne âgée ou encore que l'on ait un travail ou une vie sociale". Malgré la fin de sa collaboration longue de 15 ans avec Solexine, Pierre a quelques pistes pour rebondir même s'il décide encore de les garder pour lui.

Un bouleversement pour les adhérents de Solexine

Cette possible fermeture est accueillie comme un déchirement par les adhérents de Solexine. Astrid, arrivée sur Grenoble il y a cinq ans et surnommée Mamie Blue au sein de l'association, évoque cette éventualité comme "un déchirement, une coupure d'une famille vivante, diverse, chaleureuse au sein de laquelle on peut s'exprimer, vivre, partager et avancer". 

Une pétition a été mise en place pour soutenir l'association Solexine et pour que le projet mené par Emmanuelle Moi puisse continuer. - Radio France
Une pétition a été mise en place pour soutenir l'association Solexine et pour que le projet mené par Emmanuelle Moi puisse continuer. © Radio France - Bastien Thomas

Un concert avec les membres du cours de chant

Pour son appel à soutien, Solexine a organisé un concert avec ceux qui ont participé aux cours de chant chaque jeudi. Une alternance entre chansons et témoignages de membres devant les murs de la direction départementale des Affaires culturelles. Pour clôturer la représentation, les organisateurs ont fait le choix de la chanson Bella Ciao, symbolisant la résistance dans le monde et la résistance de tous les adhérents de Solexine face à ces difficultés pour que le projet associatif puisse continuer.