Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Saône-et-Loire : l'usine Areva du Creusot à nouveau montrée du doigt par EDF

jeudi 24 août 2017 à 15:46 Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne

EDF a indiqué ce jeudi avoir signalé à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) de nouvelles anomalies identifiées dans des dossiers concernant des pièces fabriquées à l'usine Areva du Creusot.

L'usine Areva au Creusot
L'usine Areva au Creusot © Maxppp - Gilles DUFOUR

Dijon

L'électricien a transmis à ce jour neuf dossiers de synthèse à l'ASN dans le cadre de l'examen de la fabrication des équipements en provenance du Creusot, installés sur ses réacteurs en fonctionnement. "Ces dossiers mettent en évidence de nouveaux écarts identifiés dans les dossiers de fabrication", indique EDF dans un communiqué. "L'analyse de ces écarts montre qu'aucun n'est de nature à remettre en question l'aptitude au fonctionnement en toute sûreté des équipements concernés", souligne le groupe, qui a confirmé son objectif de production nucléaire pour l'année.

De nombreuses irrégularités

Le fonctionnement de l'usine Areva au Creusot a été marqué par de nombreuses irrégularités pendant des années, selon l'ASN. La production y a été interrompue en 2016 et vient de reprendre fin juillet pour la fabrication d'un élément destiné à la future centrale nucléaire d'Hinkley Point en Angleterre. L'ASN doit encore autoriser la production de pièces destinées à la France.

Le gendarme du nucléaire avait demandé à EDF d'examiner d'ici la fin de l'année prochaine les composants provenant de l'usine du Creusot installés sur ses réacteurs. Cette analyse donne lieu pour chaque réacteur à la rédaction d'un dossier de synthèse qui est transmis à l'ASN.