Économie – Social

Sarlat : ils nagent 24.000 longueurs pour aider Nino à se soigner

Par Mila Ta Ninga, France Bleu Périgord dimanche 8 juin 2014 à 8:00

263 personnes ont nagé 326 kms pour aider Nino et sa famille
263 personnes ont nagé 326 kms pour aider Nino et sa famille © Radio France - Mila Ta ninga

263 personnes se sont relayées toute la journée de samedi pour aider Nino et sa famille à pouvoir se soigner deux fois par an en Espagne. Un voyage qui coûte à chaque fois 5.000 euros. Pour les aider, deux clubs de natation de Sarlat ont organisé un relais : parcourir les 578 km qui séparent Sarlat de Barcelone à la nage. Déjà 326 km ont été parcourus ce samedi.

"On ne s’attendait pas à avoir autant de monde" , toutes les personnes qui se sont occupées de l’organisation sont ravies 263 nageurs se soient déplacés entre amis ou en famille. Tous ont payé 5 euros l’entrée, certains ont donné plus pour avoir accès au bassin de la piscine municipale de Sarlat et réduire la distance qui s’épare Sarlat de Barcelone, soit 578 km. Ce qui représente 24.000 longueurs. À la fin de la journée de samedi 326 km ont été parcourus, soit 13.040 longueurs. 

263 personnes ont nagé 326 kms pour aider Nino et sa famille - Radio France
263 personnes ont nagé 326 kms pour aider Nino et sa famille © Radio France - Mila Ta ninga

Une action qui va droit au cœur du père de Nino, Raphaël Gendre. Il habite avec son fils à Aubas et doit débourser 5.000 euros, deux fois par an pour aller à Barcelone.

"On est agréablement surpris de voir autant de monde dans la piscine ! C’est très important pour nous. Ça nous permet de récolter des fonds suffisants pour pouvoir emmener Nino à Barcelone et ça coûte vraiment beaucoup d’argent. Entre la clinique, le trajet, l’appartement… On a juste envie de dire merci. C’est génial de voir autant de personne aider Nino." — Raphaël Gendre, le papa de Nino

Et certains comme Mickaël n’ont pas hésité à faire du zèle : 240 longueurs, 6 km parcourus en deux heures. Il faut dire que le jeune homme fait parti du club de triathlon de Bergerac.

"J’étais parti sur 3 kms au minimum et puis j’ai vu l’heure et je me suis dit « continue ! ». Après c’est un rythme tranquille, faut pas croire qu’on force énormément. Quelques crampes tout de même, mais on boit, on fait des pause, on se gère. C’est juste de l’endurance." — Mickaël venu soutenir Nino


 Dans l’eau, il y a aussi ceux qui viennent vraiment  uniquement pour la bonne cause.

"Je n’aime pas l’air, je n’aime pas l’eau, j’aime que la terre… Et vu mon âge, en plus étant une grosse fumeuse, si je fais un aller-retour, ce sera déjà bien. Mais je vais essayer de faire six longueurs. Pour les enfants, je suis prête à forcer ma nature." — Catherine

"J’ai battu mon record : j’ai fait deux longueurs ! En fait, je suis une vrai clé à molette dans l’eau. Avec mon ami on a plutôt l’habitude d’être sur des tatamis. Je fais ça pour Nino et pour les organisateurs que je connais." — Alexandre

Serges Moreaud, le président du club Nautique Sarladais est ravi que pour cette première journée, les nageurs soient présents. Tout a été géré avec l’autre club de natation de Sarlat, les Dauphins Sarladais et avec l’association Debout avec Nino et ses amis. "C’est l’occasion de passer une bonne journée en faisant une bonne action" se réjouit Serges Moreaud. "On va refaire ça chaque année avec une association différente. Des causes à soutenir, il y a en a plein."

263 personnes ont nagé 326 kms pour aider Nino et sa famille - Radio France
263 personnes ont nagé 326 kms pour aider Nino et sa famille © Radio France - Mila Ta ninga

Un soutien sans faille

D’autres associations et clubs se sont déplacés. Les Restos du Cœur, le club Handinage de Brive, des clubs de natation de Dordogne. Les pompiers ont également enfilé leurs maillots de bain, tout comme Jean-Jacques de Peretti , le maire de Sarlat et quelques élus. Et ceux qui ont fait sensations se sont les 30 rugbymen des clubs de Sarlat et de Clermont-Ferrand , venus avec un ballon de rugby signé de tous les joueurs pour Nino. Ils étaient également accompagné de Laurent Travert , l’ancien joueur du CA Sarlat et actuel entraîneur du Racing Métro.

L’athlète et cycliste handisport, Joël Jeannot aussi était présent. Et puis les autres qui ne sont pas venus mais qui ont apporté tout leur soutien à travers des vidéos comme l’ex-nageuse Laure Manaudou, Charles Rosoy, multiple champion paralympique, recordman d'Europe et du monde ou encore Cyril Moret champion d'escrime au Jeux Paralympiques de 2013.