Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sarlat : les salariés font un dernier adieu à l'usine France Tabac

-
Par , France Bleu Périgord

L'usine France Tabac de Sarlat fermera ses portes à la fin du mois d'octobre. Les machines arrêteront de tourner dès vendredi 27 septembre au soir. Trente-trois salariés seront licenciés. C'est la fin des sites de transformation du tabac en Dordogne et en France.

L'usine venait d'investir dans une nouvelle étiquetteuse
L'usine venait d'investir dans une nouvelle étiquetteuse © Radio France - Laurence Méride

Les salariés disent adieu à l'usine France Tabac

La dernière usine de transformation de tabac de France va fermer en Dordogne. C'était là qu'on préparait le tabac avant de l'envoyer chez les cigarettiers, une activité historique dans le sud ouest de la France. 

L'usine France Tabac de Sarlat fermera en octobre prochain. La production s'arrête dès vendredi 27 septembre au soir. Le site employait encore trente-trois salariés qui vont donc être licenciés.

Sur ces 33 salariés licenciés, une petite dizaine d'entre eux vont partir à la retraite, l'autre moitié va se retrouver au chômage. Il est salarié depuis 34 ans dans la boîte alors Gérard Chanquoi, lui, va prendre sa retraite mais le carriste s'inquiète pour ses collègues : "Trouver du travail à Sarlat ça ne court pas les rues. Ce sont mes copains, France Tabac c'est comme une famille, je suis avec eux et j'espère les revoir."

Quatre plans sociaux en dix ans

L'entreprise confrontée à la concurrence internationale, a connu quatre plans sociaux en dix ans ( 2007, 2011, 2014) dont le dernier en 2016 avec 24 suppressions de postes.  Le site de Madrazès à Sarlat créé en 1985 a compté jusqu'à près de 200 salariés avec les intérimaires. L'année dernière,  l'usine périgourdine de transformation du tabac avait connu une éclaircie grâce à un contrat de trois ans avec le géant allemand de la transformation de tabac Alliance One International. Mais le contrat n'est pas allé à son terme. L'activité n'a pas survécu à la concurrence internationale et aux réglementations de santé publique contre le tabagisme. Une déception pour Laurence Nicolas, déléguée syndicale FO : "C'est dommage, c'est du gâchis. Ça aurait pu continuer davantage dans d'autres conditions.

170 producteurs de tabac en Dordogne

C'est un coup dur également pour la filière tabac en Dordogne qui regroupe plus de 170 producteurs au sein de la coopérative Périgord Tabac. Ces tabaculteurs produisent chaque année environ 1 000 tonnes de tabac.  Ils devront probablement faire transformer la récolte 2019 à l'étranger, en Espagne ou Croatie. 

Une reconversion pour le site

Jean-Jacques de Peretti, le maire de Sarlat souhaite que le site de l'usine France tabac se reconvertisse en un incubateur rural, une structure d'accompagnement de projets de création d'entreprise et de start up. Il souhaite également que les salariés licenciés de l'usine France Tabac soient accompagnés dans leur reconversion.
À partir du 8 octobre et jusqu'à la fin du mois, sur les 33 salariés de l'usine, il n'en restera plus que quatre ou cinq pour assurer les dernières livraisons de tabac chez les cigarettiers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess