Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Sarlat : 300 personnes rassemblées en soutien aux postiers

mardi 6 novembre 2018 à 8:44 Par Antoine Denéchère et Emmanuel Claverie, France Bleu Périgord

Les postiers du Périgord noir maintiennent leur "droit de retrait" ce mardi encore, treize jours après le suicide d'une factrice de Sarlat. Ils dénoncent le "management agressif" à La Poste de Sarlat et Siorac-en-Périgord. 300 personnes se sont rassemblées lundi en fin de journée pour les soutenir.

Rassemblement de soutien aux postiers du Sarladais, le 5 novembre 2018
Rassemblement de soutien aux postiers du Sarladais, le 5 novembre 2018 © Radio France - Emmanuel Claverie

Sarlat

300 personnes se sont réunies ce lundi en fin d'après-midi devant la sous-préfecture de Sarlat, en Dordogne. Ce rassemblement s'est déroulé à l'appel de l'intersyndicale de La Poste en Dordogne, en soutien aux postiers de Sarlat et Siorac-en-Périgord qui exercent leur "droit de retrait" depuis le 25 octobre, au lendemain du suicide d'une factrice de 44 ans. La quasi totalité des postiers du secteur a cessé le travail depuis cette date pour dénoncer un management agressif et pour demander la mise à l'écart de trois cadres de la direction locale de la Poste. Selon plusieurs collègues, Paula était en arrêt de travail depuis plusieurs semaines pour "dépression" et avait envoyé des SMS le jour même de son suicide pour se plaindre du "harcèlement" dont elle se disait victime.

Plusieurs élus locaux soutiennent les postiers

Parmi les personnes rassemblées à Sarlat ce lundi, il y avait une majorité de postiers venus de toute la Dordogne et des départements voisins, mais aussi des syndicalistes cheminots, de l'hôpital public de Sarlat, des habitants et des élus locaux. Citons Franck Duval, adjoint au maire de Sarlat, Jérôme Peyrat, maire de la Roque-Gageac et premier vice-président de la communauté de communes de Sarlat-Périgord noir, Michel Lajugie, maire de Saint-Geniès et conseiller départemental de Terrasson, Jean-Fred Drouin, conseiller départemental de Sarlat. Rappelons que le président (PS) du Département de la Dordogne Germinal Peiro s'était déplacé la semaine dernière et avait assuré les postiers de son soutien, tout en critiquant le management de La Poste.

La distribution du courrier reste très perturbée

Une délégation de postiers a été reçue par le sous-préfet. Selon une source syndicale, ce dernier a assuré qu'il répercuterait à la direction de La Poste leurs griefs, visant l'encadrement local. Rappelons que la direction régionale de La Poste a mis en place "un dispositif d'écoute et de soutien", et nommé un directeur local par intérim la semaine dernière. Mais l'entreprise refuse toute mise à l'écart ou sanctions de cadres mis en cause avant l'issue d'enquêtes internes, par respect pour la "présomption d'innocence".  Malgré une nouvelle réunion de négociations entre les syndicats et la direction de La Poste ce lundi, le bras de fer se poursuit et les postiers du Sarladais maintiennent leur droit de retrait ce mardi 6 novembre : la distribution du courrier reste donc de nouveau perturbée.