Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Sarreguemines voit grand pour ses anciennes faïenceries

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La mairie de Sarreguemines a dévoilé son projet ambitieux d'aménagement des anciennes faïenceries. Elle compte y créer un casino, un hôtel et un restaurant haut de gamme, une salle de spectacle et un nouveau musée de la faïence.

Le maire de Sarreguemines Celeste Lett espère démarrer le projet en 2020
Le maire de Sarreguemines Celeste Lett espère démarrer le projet en 2020 - Ville de Sarreguemines

Sarreguemines, France

Faîtes vos jeux, rien ne va plus ! La mairie de Sarreguemines a dévoilé en début de semaine son projet pour transformer le site des anciennes faïenceries, définitivement fermées depuis 2007. Et la ville voit grand : un casino de 2.500 m2, une salle de spectacle de 1.200 places, un hôtel haut de gamme, un restaurant gastronomique et un musée de 1.500 m2, destiné a accueillir le transfert de l’actuel musée de la faïence situé rue Poincaré. 

Une dérogation pour le casino 

"J'y réfléchis depuis 2016", confie Celeste Lett, maire de Sarreguemines et invité de France Bleu Lorraine. "Je voyais des collègues, à l'époque où j'étais député, qui obtenaient des autorisations pour implanter des casinos, avec les retombées financières." Pour cela, il devra obtenir l'aval du ministère de l'Intérieur, en comptant sur un assouplissement des règles en vigueur pour l'installations de casinos en France. Celeste Lett affirme sa confiance de voir la demande aboutir, mais assure que "même sans le casino, le projet se fera." 

Partenaire privé 

Le coût total du projet est estimé entre 35 et 40 millions d'euros que la collectivité ne financera pas seule. "L'hôtel par exemple, ce n'est pas la ville, c'est un investisseur privé." Cette transformation s'inscrira également dans le cadre du dossier "Action Cœur de Ville", lancé l'an passé par le gouvernement. Celeste Lett espère pouvoir rentrer en 2020 dans la phase concrète de cette transformation.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu