Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Sarthe : ces chantiers qui se concrétiseront en 2019

lundi 31 décembre 2018 à 18:19 Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine

De quoi sera faite l'année 2019 en Sarthe ? C'est évidemment un peu tôt pour s'avancer.. Mais on peut tout de même vous annoncer quels grands chantiers doivent aboutir dans les douze prochains mois.

Le chantier de la déviation de Saint-Calais, en juillet 2018.
Le chantier de la déviation de Saint-Calais, en juillet 2018. © Radio France - Ruddy Guilmin

Sarthe, France

L'année 2019 sera certainement riche dans la Sarthe. Déjà, on peut vous dire que plusieurs grands chantiers vont se concrétiser cette année.

Huit collèges flambant neufs

Le plus gros morceau, c'est le plan massif de rénovation de huit collèges lancé par le département pour 120 millions d'euros. Quatre sont entièrement reconstruits, en partenariat avec Bouygues : Jean-Cocteau à Coulaines, Marcel-Pagnol à Noyen-sur-Sarthe, Maroc-Huchepie au Mans et Henri-Lefeuvre à Arnage. 

Quatre autres subissent d'importantes rénovation : Anjou à Sablé, Paul-Chevallier au Grand-Lucé, Bercé à Montval-sur-Loir et Alexandre-Mauboussin à Mamers. Tout doit être prêt pour la rentrée de septembre.

Le principal du collège Jean Cocteau à Coulaines a hâte de tester les nouveaux locaux. - Radio France
Le principal du collège Jean Cocteau à Coulaines a hâte de tester les nouveaux locaux. © Radio France - Thomas Larabi

L'ancien hôpital psychiatrique

La réhabilitation de l'ancien l'hôpital psychiatrique Etoc-Demazy doit aboutir au cours du deuxième semestre 2019. Les 12 bâtiments de la partie classée sont actuellement en travaux pour devenir 90 logements, tous déjà vendus selon le promoteur. 

Le cloître de l'ancien hôpital Etoc Demazy  - Radio France
Le cloître de l'ancien hôpital Etoc Demazy © Radio France - Julien JEAN

Un cinéma à La Flèche

À La Flèche, c'est un vieux projet à sept millions d'euros qui doit enfin se concrétiser : le nouveau cinéma Le Kid, actuellement en travaux dans l'ancienne supérette place Henri IV, est espéré pour la fin d'année. 

À Sablé, on devrait voir apparaître à la même époque la première phase du projet immobilier des anciennes serres municipales. Des bureaux du conseil départemental et 50 logements.

Sur les routes

Autre vieux projet, dont l'idée remonte cette fois à plusieurs décennies, la déviation de Saint Calais devrait être inaugurée au printemps. Lancé il y a plus de six ans, ce chantier à 23 millions d'euros touche à sa fin. L'élargissement d'un mètre de l'A28 entre Le Mans et Alençon est lui prévu pour la fin de l'année.

Premiers coups de pelle

Le début de plusieurs gros chantiers a également été annoncé pour 2019. C'est le cas de la rénovation de l'avenue Nationale qui traverse Arnage, un projet élaboré en 2014 lors d'une concertation et dont la facture s'élève à quatre millions d'euros. Les travaux de l'échangeur de Connerré sur l'A11 devraient également commencer prochainement. 

Côté immobilier d'entreprise, la construction du nouveau siège social de Ouicare (ex-O2) gare sud doit démarrer au cours de l'année. 

Régulièrement, à l'occasion de visites organisées, les Manceaux ont pu mesurer l'avancer du chantier  - Radio France
Régulièrement, à l'occasion de visites organisées, les Manceaux ont pu mesurer l'avancer du chantier © Radio France - Marie Mutricy

Délais tenus ?

Tous ces projets et ces délais prévus ou annoncés seront-ils tenus ? Rien de sûr... Au Mans, la fin du chantier de la visitation, annoncée pour 2019, est d'ores et déjà repoussée à 2020. Quant à la réhabilitation de la cité administrative rue Chanzy, prévue également pour 2019, elle a été abandonnée par le conseil départemental, qui a finalement opté pour la destruction du bâtiment.