Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ce supermarché sarthois propose des "moments calmes", sans musique d'ambiance et avec moins de néons

-
Par , France Bleu Maine

L'Hyper U d'Ecommoy, au sud du Mans, a mis en place deux heures "calmes" par semaine, le mardi de 13 heures à 15 heures. Deux heures sans musique et où quelques plafonniers sont éteints. Une ambiance plus sereine pour les client atteints de troubles du spectre autistique (TSA) et les autres.

Des clients font leurs courses dans les rayons de l'Hyper U d'Ecommoy, sans musique et avec moins de lumière.
Des clients font leurs courses dans les rayons de l'Hyper U d'Ecommoy, sans musique et avec moins de lumière. © Radio France - Clémentine Sabrié

Deux heures sans musique, sans annonce publicitaire, avec un éclairage plus tamisé. Tous les mardis, de 13 heures à 15 heures, l'Hyper U d'Ecommoy ouvre ses portes dans une ambiance plus apaisée. Comme 1.600 autres magasins de l'enseigne Super U, cet hypermarché a mis en place cette plage horaire plus calme pour rendre son magasin accessible aux personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA). Agaçants pour certains clients, fatigants pour les employés, la lumière vive et le brouhaha permanent du magasin peuvent provoquer de l'anxiété chez les personne autistes. Une réaction qui peut les empêcher totalement de faire leurs courses. Un rapport de la Cour des comptes, datant de 2018, estiment que 600.000 Français de plus de 20 ans sont atteints de TSA ainsi que 100.000 enfants et adolescents de moins de 20 ans.

Hyper zen, vraiment ?

Quand on passe les portes de l'Hyper U d'Ecommoy pendant cette plage horaire "calme", le mardi 18 février, on entend le murmure des conversations et le bruit des roulettes de chariot de courses. Christiane, une retraitée, ne s'est pas tout de suite rendu compte de la différence avec les autres moments où elle vient faire ses courses. "Cela ne change pas grand chose", selon elle. Et il faut expliquer à Julie, 33 ans, le principe de ses heures apaisées pour qu'elle note : "Ah non on entend rien, c'est vrai que maintenant que vous le dites, il y a moins de lumière. C'est plus tranquille." Pourtant, un luminaire sur trois a été éteint, il n'y a plus d'annonces publicitaires intempestives, sauf dans les rayons où les petites télévisions publicitaires semblent avoir été oubliées. Elles hurlent, par exemple, les bienfaits d'un produit amincissant.

Les employés de l'Hyper U ont été mis au courant de cette opération pour rendre le magasin accessibles au personnes autistes. Patrick, boulanger ici depuis 37 ans, salue cette initiative : "On se sent plus zen."

"Le bruit de la radio ou des annonces publicitaires, c'est agressif."

Travailler sans lumière aveuglante, "ça fatigue beaucoup moins", commente Mariette, hôtesse de caisse dans cette grande surface depuis 31 ans. "Quand on travaille dans le calme, on a plus le temps d'écouter le client." Mariette aimerait que ce soit comme ça tout les temps. "On va peut-être l'étendre sur d'autres jours, le lundi, le mercredi ou le jeudi", mais toujours sur des créneaux de deux heures, explique le PDG de l'Hyper U, Nicolas Cosnard. Chaque semaine, l'hypermarché reçoit entre 12.000 et 14.000 clients. Nicolas Cosnard reconnaît que l'atmosphère habituelle du magasin puisse être un peu stressante. "Quand vous en avez une cinquantaine d'articles qui passent à la suite, le bip de la caisse est assez prenant." Pendant ces "heures calmes", la direction de Super U recommande de couper le bip. Mais une des hôtesses de caisse explique qu'elle tient à ce bruit. Il lui permet de vérifier qu'elle a bien passé tous les articles et de garder la cadence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu