Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sarthe : l'ouverture des commerces autorisée les dimanches 24 et 31 janvier

-
Par , France Bleu Maine

Les commerces sarthois sont autorisés à ouvrir pendant les deux derniers dimanches de janvier (24/01 et 31/01), période marquée par les soldes d'hiver. Le préfet, comme dans bien d'autres départements, a pris un arrêté.

Cette possibilité d'ouverture tombe pendant la période des soldes d'hiver. (Photo d'illustration)
Cette possibilité d'ouverture tombe pendant la période des soldes d'hiver. (Photo d'illustration) © Maxppp - Bruno Levesque - IP3PRESS

Les magasins sarthois qui le souhaitent pourront ouvrir ce dimanche 24 janvier et le dimanche 31 janvier. Le préfet de la Sarthe a signé un arrêté pour accorder cette autorisation valable sur l'ensemble du département. Certains commerçants en avaient exprimé le souhait, afin de tenter de rattraper une partie de leur activité perdue durant le deuxième confinement et depuis une semaine à cause du couvre-feu national à 18h.  

La possibilité d'ouvrir le dimanche 24 janvier avait déjà été décidée pour la ville du Mans. La municipalité avait retenu cette date dans le cadre des dérogations qu'elle peut accorder chaque année. 

Fermeture à 17h30, au plus tard 

Les magasins devront fermer "au plus tard à 17h30", précise l'arrêté préfectoral. Les salons de coiffure ne sont pas concernés par cette autorisation d'ouvertures dominicales. 

Le MEDEF satisfait

Dans un communiqué, le MEDEF "se réjouit" de cette décision. "L’organisation patronale avait en effet fait part de sa position fortement favorable afin de compenser les 30% de baisse d’activité dans les commerces, dus à la mise en place du couvre-feu à 18h", est-il écrit.  Le MEDEF "considère également que cette extension est une mesure supplémentaire dans la lutte sanitaire puisqu’elle doit permettre aux consommateurs une plus grande amplitude pour réaliser leurs courses, avec une meilleure gestion des flux". 

Cette possibilité d'ouvrir les dimanches 24 et 31 janvier tombe pendant la période des soldes d'hiver. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess