Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Conséquences des gilets jaunes : 30 entreprises aidées par la CCI en Sarthe

-
Par , France Bleu Maine

De nombreux commerçants sarthois déplorent une baisse de leur chiffre d'affaire qu'ils attribuent aux blocages des gilets jaunes. Une trentaine d'entre eux a sollicité la Chambre de commerce et d'industrie du Mans et de la Sarthe pour de l'aide dans les démarches administratives.

Deux-cents gilets jaunes ont défilé dans le centre-ville du Mans, samedi 9 novembre.
Deux-cents gilets jaunes ont défilé dans le centre-ville du Mans, samedi 9 novembre. © Radio France - Clémentine Sabrié

Sarthe, France

Les blocages des ronds-points et les manifestations des gilets jaunes ont pesé sur les commerces sarthois, cette année. Des boutiques du centre-ville du Mans avaient affiché leur "ras-le-bol" en vitrine, mi-janvier. Un an après la première journée de mobilisation, le 17 novembre 2018, beaucoup de commerçants attribuent la baisse de leur chiffre d'affaire aux actions des gilets jaunes. La Chambre de commerce et d'industrie du Mans et de la Sarthe (CCI) a mis en place un accompagnement pour les aider à monter leur dossier auprès des banques, mais aussi pour demander des aides à l'Etat. 

Seule une trentaine de commerçants a sollicité la CCI

Laurent Mariot, conseiller à la CCI en charge de cette aide, a dénombré une trentaine de commerçants "qui sont venus exprimer leurs difficultés". Il s'agit plutôt de gérants de petits commerces, au Mans pour la plupart. "Le nombre de commerçants impactés a été plus important que celui qui s'est orienté vers nous", assure Laurent Mariot. Il relativise en expliquant que les grandes enseignes ou les chaînes s'organisent en interne pour régler les difficultés entraînées par les blocages. Les problèmes les plus récurrents concernent la trésorerie de ces entreprises, leur découvert bancaire ou les difficultés à se faire livrer. "Nous [la CCI] avions un rôle de médiation et d'orientation vers les bons organismes et parfois de gestion de dossiers", détaille Laurent Mariot.

Les jours de manifestations, on a noté des baisses de chiffres d'affaire allant de 30 à 100%.

Un restaurant de la zone nord du Mans déplore, par exemple, une perte de 150.000 euros de chiffre d'affaire entre décembre 2018 et mars 2019. Les ronds-points de l'Océane et Beauregard ont été bloqués plusieurs samedis de suite dans cette période là. L'accès aux commerces situés entre les deux a donc été difficile. Même entre les samedis de mobilisation, la fréquentation a baissé dans les commerces, selon la Chambre de commerce et d'industrie. C'est dû "au réflexe du consommateur qui se dit 'qu'il y ait blocage ou non je ne vais pas aller consommer, dans le doute je peux me retrouver face à une manifestation'", souligne Laurent Mariot. 

Pas de prime mensuelle, ni d'embauche de CDD fin 2018

Sur le mois de novembre 2018, le Ristorante del Arte, situé sur le rond-point de l'Océane a perdu 8% de son chiffre d'affaire par rapport à novembre 2017. Pour certains déjeuners, le restaurant n'a servi qu'une dizaine de couverts au lieu de 150 en moyenne. Cette baisse d'activité a provoqué la perte de deux temps plein au sein de l'établissement : un départ non remplacé et la fin d'une période d'essai.

De même, un magasin d'articles de sport n'a pas embauché de vendeurs en CDD pour la période des fêtes de fin d'année. Les années précédentes, cette boutique employait cinq à dix personnes supplémentaires.

Certains commerçants interrogés n'ont pas souhaité communiquer sur l'impact du mouvement des gilets jaunes par peur des représailles. L'association "Le Mans Nord Entreprise", qui regroupe les entreprises de la zone nord du Mans, pense que "ce serait donner raison aux gilets jaunes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu