Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Savoie : les "gilets jaunes" amers après les annonces d'Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Les annonces faites par Emmanuel Macron jeudi soir, en conclusion du "grand débat", n'ont pas suffi à faire renoncer les "gilets jaunes" savoyards. Devant le poste et sur les ronds-points ils dressent le même constat : la concertation nationale n'a pas porté les fruits espérés.

Les "gilets jaunes" de Challes-les-Eaux (Savoie) n'ont pas été convaincus par les annonces d'Emmanuel Macron
Les "gilets jaunes" de Challes-les-Eaux (Savoie) n'ont pas été convaincus par les annonces d'Emmanuel Macron © Radio France - Nicolas Joly

Emmanuel Macron aurait sans doute aimé voir les gilets jaunes démonter leurs campements après ses annonces de jeudi. C'est raté. À Challes-les-eaux (Savoie) c'est même le contraire. Remontés, ils plantent de nouveaux drapeaux sur le rond-point.

Le sentiment de ne pas être entendus

Les "gilets jaunes" de Challes-les-Eaux ont mis sur pied des marionnettes à l'effigie d'Emmanuel Macron et Alexandre Benalla - Radio France
Les "gilets jaunes" de Challes-les-Eaux ont mis sur pied des marionnettes à l'effigie d'Emmanuel Macron et Alexandre Benalla © Radio France - Nicolas Joly

Les fameuses annonces devaient apporter une conclusion au "grand débat". Avec l'idée que ces réponses aux problèmes soulevés par la consultation permettraient d'apaiser la colère des gilets jaunes. Sauf que sur le rond-point de Challes-les-eaux, les manifestants sont toujours là. Les "irréductibles", comme ils s'appellent eux-mêmes, ont le sentiment de n'avoir pas été entendus par Emmanuel Macron.

Réactions des "gilets jaunes" de Challes-les-Eaux aux annonces d'Emmanuel Macron

"Nos revendications, il s'en moque !", tempête Michelle, "Quand est-ce qu'il est venu sur un rond-point ? Il se contente de maintenir son cap." À ses côtés, Serge acquiesce : "Il n'a pas répondu aux nécessités de son peuple ! Au début je ne pensais pas qu'il faille réclamer _la démission de Macron_, mais plus ça va et plus je commence à le penser".

"Gilets jaunes" et retraités : double déception

René et Chantal, "gilets jaunes" et retraités d'Aiguebelette (Savoie) ont suivi en direct les annonces d'Emmanuel Macron - Radio France
René et Chantal, "gilets jaunes" et retraités d'Aiguebelette (Savoie) ont suivi en direct les annonces d'Emmanuel Macron © Radio France - Nicolas Joly

À Aiguebelette (Savoie), René et Chantal, retraités et "gilets jaunes" ont suivi en direct le discours présidentiel. Assidûment, ils ont écouté et pris des notes mais au final, leur constat est sans appel : "aucun engagement ferme et sérieux", regrette René. "Il n'y a rien de concret !", renchérit Chantal.

René et Chantal, retraités et "gilets jaunes"

Ils ne sont pas convaincus par les promesses concernent les retraites. "Ce n'est pas avec une indexation à la fin 2020 que l'on résoudra le problème. Ça n'arrangera pas nos finances actuelles", analyse René. "Ce que j'aurais voulu entendre c'est une revalorisation du SMIC de 5, 6, ou 8 % et une indexation immédiate des retraites avec un rattrapage à échelon de six mois. Voilà ce qui aurait été bien !"

Choix de la station

France Bleu