Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Pays de Savoie : les gilets jaunes préparent Noël

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Vous allez passer les fêtes avec votre famille, au coin du feu, pour Noël. Les gilets jaunes de Saint-Hélène-sur-Isère (Savoie) aussi font les fêtes de fin d'année ensemble au "camp des mignons".

Ils ont leur sapin décoré d'une guirlande de tickets de péage récoltés depuis l'acte 1
Ils ont leur sapin décoré d'une guirlande de tickets de péage récoltés depuis l'acte 1 © Radio France - Sarah Gilmant

Sainte-Hélène-sur-Isère, France

Mobilisés depuis plus de six semaines maintenant, les gilets jaunes de Saint-Hélène-sur-Isère (Savoie) comptent bien se faire entendre jusqu'en 2019. 

"Macron nous a fait un cadeau  : celui de rassembler le peuple" — Un gilet jaune à Saint-Hélène-sur-Isère

Ils ont installé un campement depuis deux semaines à côté du péage de l'autoroute A43 avant Albertville et se font désormais appeler les gilets jaunes du "camp des mignons". En attendant le repas du 24 décembre, ils ont décoré le sapin de Noël.

Le "camp des mignons" est basé le long de l'autoroute A 43 à Saint-Hélène-Sur-Isère en Savoie - Radio France
Le "camp des mignons" est basé le long de l'autoroute A 43 à Saint-Hélène-Sur-Isère en Savoie © Radio France - Sarah Gilmant

Une guirlande de Noël à 800 euros

C'est un sapin pas comme les autres. L'arbre de Noël est décoré de guirlandes de tickets de péage récoltés depuis le début de l'action avec les opérations "péage gratuit", "les guirlandes ont été faites par les enfants des gilets jaunes, elles coûtent huit-cent euros, alors il est pas beau notre sapin ?" lance l'un des gilets jaunes. D'ailleurs, ce dimanche, ils sont encore une quinzaine de manifestants au péage de Saint-Hélène à tenir l'opération "barrières levées" pour les touristes en direction des stations de ski de la Savoie sur l"autoroute A43.

Le sapin est décoré, le feu est fait, les gilets jaunes n'attendent plus que les courses pour préparer le repas de Noël - Radio France
Le sapin est décoré, le feu est fait, les gilets jaunes n'attendent plus que les courses pour préparer le repas de Noël © Radio France - Sarah Gilmant

Les autres gilets jaunes sont sur le camp, empilant les palettes pour se créer une pièce, un toit, de quoi dormir un peu mieux pour les prochains jours. Oui, plusieurs manifestants ne rentreront pas chez eux et passeront les fêtes de fin d'année ici sur le camp. "Nous sommes tous soudés et nous resterons jusqu'au nouvel an s'il le faut. Nous avons créé des vrais liens entre nous tous. Nous sommes une famille maintenant. Nous aurions pu nous croiser dans la rue sans jamais se parler mais ce qu'il se passe ici, c'est pas la magie de Noël, c'est la magie du peuple" racontent les manifestants.

"C'est une famille ici alors comme toutes les familles, on fêtera Noël ensemble" - L'intendant du camp des gilets jaunes à Saint-Hélène-sur-Isère

"Baloo", gilet jaune de Saint-Hélène-sur-Isère depuis le premier jour a décidé de rester avec sa première famille pour les fêtes, sa femme et sa fille de 5 ans "ça me fait quelque chose au ventre de savoir que je ne passerai pas Noël et le Nouvel An avec mes camarades. Mais dans le cœur, je serai avec eux."

Quant au repas de Noël, les gilets jaunes du "camp des mignons" ne s'inquiètent pas. Ils auront "largement de quoi se nourrir grâce à la générosité des gens. Ils le font depuis le début de la mobilisation. Là, on aura peut-être du foie gras ou de la dinde !" espère l'intendant du camp.

Les gilets jaunes continuent la construction de leur camp pour pouvoir passer les fêtes au chaud et à l'abri du mauvais temps - Radio France
Les gilets jaunes continuent la construction de leur camp pour pouvoir passer les fêtes au chaud et à l'abri du mauvais temps © Radio France - Sarah Gilmant
Les gilets jaunes travaillent même le dimanche avant les fêtes pour pouvoir accueillir toujours plus de militants sur le camp - Radio France
Les gilets jaunes travaillent même le dimanche avant les fêtes pour pouvoir accueillir toujours plus de militants sur le camp © Radio France - Sarah Gilmant
Choix de la station

France Bleu