Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Savoie : tous au télétravail pour redynamiser les territoire des Bauges et de la Chautagne

lundi 29 octobre 2018 à 6:59 Par Sarah Gilmant, France Bleu Pays de Savoie

Les bouchons, la fatigue, le stress des kilomètres de route chaque jour...Dans les Bauges ou en Chautagne (Savoie), les salariés désertent leurs communes pour travailler en ville. Chambéry-Grand Lac veut redynamiser ces territoires en proposant à ses habitants d'opter pour le télétravail.

Deux ordinateurs, une tablette et internet à haut débit, Greg Eva a tout pour travailler dans du bureau de la pépinière du Châtelard
Deux ordinateurs, une tablette et internet à haut débit, Greg Eva a tout pour travailler dans du bureau de la pépinière du Châtelard © Radio France - Sarah Gilmant

Le Chatelard, France

Ras-le-bol de faire des dizaines de kilomètres chaque jour pour aller au boulot ? Et pourquoi pas travailler directement à la maison ?

Dans les Bauges ou en Chautagne (Savoie) beaucoup d'habitants font la route jusqu'à Chambéry ou Annecy matins et soirs pour le travail.

Chambéry-Grand Lac croit au télétravail pour booster les territoires reculés ou en perte de vitesse économique. La communauté d'agglomération lance un projet d'aide jusqu'à la fin de l'année pour les salariés intéressés, habitants des Bauges et de la Chautagne. Avec son soutien, les candidats au télétravail pourront négocier avec leur employeur et signer une convention d'entreprise.

Ces salariés pourront décider ensuite de travailler depuis chez eux ou bien de rejoindre les bureaux des deux pépinières d'entreprises au Châtelard pour les Bauges ou à Ruffieux en Chautagne moyennant un loyer plus avantageux.

"J'aime vraiment cette manière de vivre. Ça me permet d'être dans un endroit où je me sens bien tout en travaillant et ne pas être obligé de passer du temps dans la voiture ou les bouchons." souligne Greg Eva, techno-commercial pour une multinationale basée aux Etats-Unis. Ce canadien conçoit des logiciels de réalité augmentée depuis un bureau de la pépinière du Châtelard. Habitant de Jarsy, à dix minutes, il est télétravailleur depuis cinq ans, _"_ça me permet aussi d'être plus libre. Si je veux organiser quelques chose à Noël, je pourrais travailler où je veux et quand je veux en étant avec la famille et les amis. Et puis, il n'y pas de "dress code", je viens en chaussures de randonnée et parfois, lors de ma pause, je vais balader en montagne pour me ressourcer."

La vue n'est pas désagréable depuis le bureau de Greg Eva - Radio France
La vue n'est pas désagréable depuis le bureau de Greg Eva © Radio France - Sarah Gilmant

"Dans les Bauges, un millier d'habitants font la route jusqu'à Chambéry ou Annecy pour le travail. Ils font leurs courses en bas du massif mais pas ici" constate le maire du Châtelard, Pierre Hémar. L'idée est de rapatrier les habitants, "travailler ici, c'est vivre pleinement dans le territoire. L'objectif de ce dispositif en lien avec la pépinière, c'est de créer une centaine d'emplois sur le territoire des Bauges. Nous en avons créé une trentaine en trois ans."

Le dispositif "Osez le télétravail !" est lancé jusqu'à la fin de l'année - Radio France
Le dispositif "Osez le télétravail !" est lancé jusqu'à la fin de l'année © Radio France - Chambéry-Grand Lac

Jérome Chambard est le co-fondateur d'une toute jeune entreprise, Skiply. Cet annécien et son associé ont commencé dans la pépinière du Châtalard il y a trois ans puis l'entreprise s'est développée, les bureaux de la pépinière se sont fait trop petits. Depuis un an et demie, l'entreprise à son siège social à quelques centaines de mètres, dans une maison retapée. Les dix employés sont tous des habitants du coin : "On va chercher des pizzas, on va au restaurant, on fait découvrir la région à nos clients. On compte dans le paysage économique du territoire, c'est important pour nous d'être ici et on veut rester là."

Selon le ministère du travail, 60 % des métiers seraient éligibles au télétravail en France.

Si vous voulez passer au télétravail, contactez Chambéry – Grand Lac économie au 04 79 25 36 36 ou envoyer vos coordonnées complètes à contact@chambery-grandlac.fr.