Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"On se sent vivant" : six détenus de la prison d'Uzerche accueillis en visite par le CA Brive

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Après des échanges il y a un peu plus d'un an avec des détenus à la maison d'arrêt de Tulle, le CA Brive vient cette fois d'accueillir, ce mardi, six détenus du centre de détention d'Uzerche. Les fondements du rugby peuvent être des ressorts pour la réinsertion des prisonniers.

Six détenus de la prison d'Uzerche ont rencontré Jérémy Davidson et le staff briviste à l'occasion d'une demi journée passée au CA Brive
Six détenus de la prison d'Uzerche ont rencontré Jérémy Davidson et le staff briviste à l'occasion d'une demi journée passée au CA Brive © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Et si une demi-journée au CA Brive pouvait être un pas sur le chemin de la rédemption ? C'est, en tout cas, dans le cadre de sorties sportives et culturelles régulières, un élément parmi d'autres vers la réinsertion, que six détenus de la prison d'Uzerche ont passé la matinée de ce mardi au sein du club de rugby briviste. Au programme : visite des différents espaces dédiés aux rugbymen, les détenus ont aussi assisté à l'entraînement de l'équipe actuellement 2e de Pro D2. Ce rendez-vous devait permettre de remplir divers objectifs pédagogiques aux vertus différentes.

Des valeurs tout à fait transférables à une vie sociale ordinaire"

Libres de leurs mouvements, les yeux écarquillés, tantôt rivés sur divers objets qui ont marqué l'histoire du club, tantôt fixés sur l'armoire à trophée, les six détenus déambulent, avec leurs différents encadrants dans le club house du CAB. La réplique de la coupe d'Europe, gagnée en 1997, retient leur attention et suscite déjà les questions. " Il faut bien comprendre que, pour eux, cette visite est autant une journée de rencontres qu'une journée de sortie. Certains n'ont pas mis les pieds dehors depuis plusieurs mois " explique Laure de Cursay, responsable locale de l'enseignement au sein du centre de détention d'Uzerche, alors que la visite démarre déjà après un café et croissant d'accueil.

Gestion du stress, de l'échec, de la frustration

Sébastien Bonnet, le directeur du centre de formation, conduit le groupe direction la salle de musculation, sous la tribune Elie Pebeyre. Là, le capitaine Said Hireche, mais aussi Thomas Laranjeira, Samuel Marques, Arnaud Mignardi, Seva Galala et bien d'autres joueurs suent à grosses gouttes. 'Le long', le surnom de ce détenu libérable dans trois mois, en tire déjà des leçons. " Il y a des personnes de tous horizons et une vraie mixité ", souligne celui qui a déjà purgé plusieurs peines avant celle en cours, "de les voir comme ça au travail, dès le matin, ça donne envie de faire pareil " continue l'homme de 33 ans. 

Des détenus investis et impliqués au sein de la prison ont été retenus pour cette visite, elle doit leur permettre d'ouvrir les yeux alors que leur sortie de détention approche. Ils sont aussi sensibles aux valeurs du sport, et notamment du rugby " qui peuvent tout à fait être transférables à une vie sociale ordinaire. Je pense à l'esprit d'équipe, au fait qu'il faut _être en capacité de s'entraider pour avancer car on ne peut pas y arriver seul_. Peut-être aussi les dimensions relatives au gestion du stress, de l'échec ou des blessures. Elles font appel à la gestion de la frustration, et c'est une dimension sociale et psychique très importante pour nos élèves " précise Laure de Cursay.

Sébastien Bonnet, le directeur du centre de formation du CA Brive, a accueilli les détenus et leurs encadrants dans le club house du CAB - Radio France
Sébastien Bonnet, le directeur du centre de formation du CA Brive, a accueilli les détenus et leurs encadrants dans le club house du CAB © Radio France - Nicolas Blanzat

Se rappeler qu'on est dans la société"

Car le CAB peut en parler reprend Sébastien Bonnet, alors que le groupe salue Jérémy Davidson et le staff briviste avant le début de l'entraînement. " Un détenu m'a demandé comment nous avons géré la descente en Pro D2 " embraye le directeur du centre de formation, " comment on rebondit par rapport à ça, comment on se remobilise pour trouver les ressources nécessaires, et puis surtout comme on se projette pour avancer " détaille l'ex demi-de-mêlée. 

Cela colle avec ce qui attend certains détenus. " Ces journées sont plus qu'importantes " reprend 'le long', " parce que quand on est enfermé, il n'y a que la télé et la radio pour nous donner une ouverture sur l'extérieur. Ces moments là permettent de se rappeler qu'on est dans la société. Ca n'est pas le cas quand on purge une peine. Avoir ces activités, rencontrer des gens, ça permet de se sentir vivant et de se sentir bien ". Et de ne plus faire de conneries à l'avenir ? " C'est sûr que si on est en prison et qu'on ne fait rien, on est plus motivé à refaire des bêtises. J'ai déjà purgé d'autres peines où, je ne mens pas, je ne faisais aucune activité et je ne m'intéressais à rien. Je faisais ma peine et c'est tout. Cette fois, j'ai mûri et j'ai bénéficié d'un bon accompagnement. Ils essayent de nous ouvrir sur des choses différentes pour qu'on ait autre chose en tête que faire des bêtises ". 

Place à présent à un moment d'échange avec les joueurs Richard Fourcade ou Benjamin Pètre, entre autres, pour échanger sur la vie de rugbyman et celle de détenu. Cette sortie au CAB pourrait avoir un prolongement via un récit ou un article dans le journal inter-prisons, avant une possible initiation au rugby dispensée au sein de la prison d'Uzerche par différents membres du CA Brive.

Les détenus n'ont pas raté une miette de l'entraînement du CA Brive - Radio France
Les détenus n'ont pas raté une miette de l'entraînement du CA Brive © Radio France - Nicolas Blanzat