Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Sécheresse : les agriculteurs sarthois mis à rude épreuve

mercredi 5 septembre 2018 à 20:09 Par Elie Abergel, France Bleu Maine

L'été 2018 a été le plus chaud depuis 2003 en France. En Sarthe également, avec une température moyenne de 21,5 degrés, soit 2,4 degrés de plus que la normale. De fortes chaleurs qui ont eu des conséquences négatives sur les agriculteurs.

C'est avant tout le peu d'eau qui a pénalisé les récoltes en Sarthe.
C'est avant tout le peu d'eau qui a pénalisé les récoltes en Sarthe. © Radio France - Elie Abergel

"Pour les agriculteurs les plus fragiles l'hiver commence déjà". Depuis son exploitation à proximité de Spay, Dominique Rousseau se montre pessimiste. Producteur de maïs et secrétaire général de la FDSEA de la Sarthe (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles), il redoute les conséquences que va avoir cet été particulièrement chaud sur les récoltes et les élevages. 

"Face au manque de fourrage pour nourrir les bêtes, certains exploitants ont dû taper dans leurs stocks d'hiver" explique Dominique Rousseau. "Ainsi, quand les températures vont baisser, ils vont devoir acheter de la nourriture, ou bien vendre des bêtes" poursuit-il. 

Manque de rentabilité

Car pour certains, il n'est désormais plus rentable de garder son troupeau entier. C'est le cas de Franck Champion, producteur de lait à Brains-sur-Gée. "J'ai fait mes calculs rapidement, il faut que je me sépare qu'une quinzaine de bêtes" commence-t-il. Et d'ajouter : "sinon, mes marges seront négatives sur le long terme".

Et pour lui pas de doute, ces épisodes de fortes chaleurs vont se multiplier à l'avenir. 

On entre dans une ère où le climat devient extrême, soit il pleut trop, soit il fait trop chaud, pour nous agriculteurs, c'est très mauvais 

Maïs de mauvaise qualité 

Face au manque d'herbe pour nourrir les vaches, des éleveurs ont recours au maïs. C'est le cas d'Elisabeth Huger par exemple. Mais là aussi, les chaleurs records et les pénuries d'eau sont venus compliquer les choses. "On manque de grain, et c'est ce qui donne de la vitalité aux vaches" avance l'agricultrice, qui s'occupe de près de 110 vaches laitières. "Et la chaleur a aussi eu un impact sur les bêtes" continue-t-elle l'air sérieux. "Les vaches ont moins mangé, beaucoup bu, et vont donc produire moins de lait" conclut-t-elle. 

Le maïs destiné aux vaches est moins nourrissants à cause du manque d'eau.  - Radio France
Le maïs destiné aux vaches est moins nourrissants à cause du manque d'eau. © Radio France - Elie Abergel

Et face à la multiplication des épisodes de fortes canicules, Elisabeth Huger songe à l'irrigation pour son exploitation. Une chose "inconcevable", il y a encore quelques années.