Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Secours Populaire : dernière journée des "oubliés des vacances" au parc de l'Auxois

-
Par , France Bleu Bourgogne

Ce mardi, le Secours Populaire emmène une centaine d'habitants de Dijon et de Saulieu au parc de l'Auxois. Le but, offrir des vacances à ceux qui n'ont pas la chance de partir. Mais cet été, faute de moyens suffisants, l'association n'a pas offert autant de vacances que les années précédentes.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - P.JUSTE /PHOTOPQR/LE PROGRES

La dernière "journée des oubliés des vacances" en Côte-d'Or

Ce mardi 25 août, une centaine de personne se rend au parc animalier de l'Auxois à Arnay-sous-Vitteaux. La journée au parc, trajet compris, au parc ne leur coûte que 5 euros par personne. Habituellement, le ticket d'entrée au parc est de 17 euros pour les adultes et de 13 euros pour les enfants. Nathalie*, est dijonnaise et mère de cinq enfants. Elle se rend au parc avec trois de ses enfants. " On a pas les moyens de partir en vacances et on a pas de moyen de locomotion à part le bus ou le tram. Cette journée c'est une sortie pour mes enfants dans un endroit où ils n'ont pas l'habitude d'aller, c'est la première fois qu'ils y vont avec nous. Ils voient les animaux et il y a des attractions, c'est un bel endroit !" s'enthousiasme la mère de famille.

Cet été, le Secours populaire a réduit le nombre de journées vacances faute de moyens financiers

Chaque été, le Secours Populaire organise des journées de ce type ou bien des colonies de vacances. En moyenne, c'est 3000 journées de vacances au total qui sont offertes à des côte-d'oriens. Mais cet été, l'association n'a pu en proposer que 1000. D'abord car à cause du coronavirus les séjours collectifs ont été annulés. Mais aussi car le budget dédié aux vacances a été diminué. En cause, un manque à gagner de 50 000 euros dû à la fermeture de leur boutique à Dijon pendant le confinement. " Cette somme perdue fait partie du budget général et bien sûr cela va impacter notre budget pour l'année" regrette Mickaël Mouard, directeur adjoint de la fédération Secours Populaire Côte d'Or. L'association appelle aux dons.  Vous pouvez donner via leur site internet et choisir de donner au Secours Populaire du département. 

* prénom d'emprunt

Choix de la station

À venir dansDanssecondess