Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Sécu : le budget sera en excédent en 2019, une première depuis dix-huit ans

mardi 25 septembre 2018 à 12:33 - Mis à jour le mardi 25 septembre 2018 à 15:11 Par Thibaut Lehut, France Bleu

La Sécurité sociale présentera un bilan excédentaire en 2019, une première depuis dix-huit ans. C'est ce qui ressort du budget présenté ce mardi par le gouvernement.

L'Assurance maladie est l'une des branches de la Sécurité sociale.
L'Assurance maladie est l'une des branches de la Sécurité sociale. © Maxppp -

La Sécurité sociale dégagera un excédent (700 millions d'euros) en 2019. "C'est la première fois depuis 2001", s'est réjoui le gouvernement en présentant son budget ce mardi, marqué par d'importantes économies sur les branches maladie, retraite et famille.

Économies massives

À commencer par les pensions de base versées par l'Assurance vieillesse et les prestations familiales, qui seront bien revalorisées (0,3% l'an prochain) mais en dessous de l'inflation (1,6% cette année). Une économie qui se chiffre à 1,8 milliard d'euros pour la Sécu. S'y ajoutent 3,8 milliards de maîtrise d'économies du côté de l'Assurance maladie, un montant proche des années précédentes et réparti entre l'hôpital, la médecine de ville et l'industrie pharmaceutique.

Déjà cette année, une forte réduction du déficit avait été observée : au lieu de 2,2 milliards d'euros prévus dans le projet de budget pour 2018. Sans ces "mesures nouvelles", le déficit aurait plongé à trois milliards d'euros l'an prochain, selon la Commission des comptes de la Sécurité sociale. 

De grands chantiers annoncés

Le solde final inclura en outre un manque à gagner de deux milliards d'euros, correspondant à de nouvelles exonérations de cotisations que l'Etat ne compensera pas financièrement : heures supplémentaires exonérées de cotisations sociales, suppression du "forfait social" sur l'intéressement dans les PME, "correction" de la hausse de la CSG pour les retraités modestes...

Le gouvernement a expliqué que ce bilan positif lui permet d'investir dans les grands chantiers annoncés ces dernières semaines, en faveur des Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), contre la pauvreté et sur la "transformation" du système de santé. Sans oublier d'autres mesures qui font encore grimper l'addition : coup de pouce pour la garde d'enfants handicapés, allongement du congé maternité pour les travailleuses indépendantes, recrutements de personnels soignants dans les Ehpad.