Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Seine-Maritime : après les manifestations de Gilets Jaunes, les magasins pourront ouvrir 3 dimanches en janvier

samedi 22 décembre 2018 à 7:17 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

C'est une mesure pour aider les commerces à compenser les pertes d'activité après les manifestations de Gilets Jaunes plusieurs samedis de novembre et décembre. Les magasins du département pourront ouvrir les dimanches 6, 13 et 20 janvier.

Les manifestations de Gilets Jaunes ont perturbé de nombreux commerces en novembre et décembre
Les manifestations de Gilets Jaunes ont perturbé de nombreux commerces en novembre et décembre © Maxppp - PQR

Rouen, France

Des magasins contraints de baisser le rideau, des grandes surfaces quasiment vides un samedi après-midi, d'autres vandalisées ou pillées. Les commerçants ont souffert du mouvement des "Gilets Jaunes" : selon les secteurs les pertes de chiffres d'affaires varie de 10 à 70 %. "Nous avons perdu entre 40 et 70 %" a estimé récemment la Confédération des commerçants de France. Dans les centres commerciaux on évoque une "catastrophe", alors que ces centres représentent 5% du PIB et plus de 525.000 emplois non délocalisables selon la filière.

Alors pour aider les entreprises à rattraper ces mois de novembre et décembre perturbés, la préfecture de Seine-Maritime a fait un geste annoncé vendredi soir. Les commerces seront autorisés à ouvrir 3 dimanches de janvier, les 6, 13 et 20. La préfecture précise bien que "Ces ouvertures devront respecter le droit du travail, notamment le volontariat des salariés et le complément de rémunération". 

Ces autorisations exceptionnelles permettront aux commerçants de rattraper une partie du chiffre d'affaire perdu les samedis de novembre et décembre. Mais janvier est une période moins cruciale que celle d'avant-Noël et beaucoup de professionnels craignent de ne pas pouvoir tout compenser.

Cette annonce est intervenue après une nouvelle réunion de travail entre la Préfète de Région et les représentants des CCI et des entreprises de transport du département. A cette occasion, les autorités ont rappelé les mesures d'accompagnement mises en place, comme l'étalement possible des charges.

Par ailleurs, les services de l'Etat ont indiqué que "les demandes d’activation du dispositif d’activité partielle se situaient à un niveau modéré avec 78 entreprises demandeuses depuis le 17 novembre. 78 entreprises représentant 1621 salariés"