Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Seine-Saint-Denis : à quatre ans des Jeux olympiques, des visites autour du futur village des athlètes

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Saint-Denis, France

L'Office de tourisme et la Solideo organisent tout l'été pour ceux qui veulent des visites gratuites autour du futur village olympique. L'objectif est de montrer aux participants à quoi ressemblera le quartier du carrefour Pleyel après les Jeux olympiques, en 2025.

Le guide présente le futur village des athlètes des Jeux Olympiques de Paris 2024, en plein travaux.
Le guide présente le futur village des athlètes des Jeux Olympiques de Paris 2024, en plein travaux. © Radio France - Victoria Koussa

Quatre ans jour pour jour avant le début des Jeux olympiques de Paris 2024, des visiteurs ont pu ce samedi 25 juillet venir sur place, imaginer à quoi ressemblera le futur quartier du carrefour Pleyel où se construit en ce moment le village des athlètes. "Les Jeux, c'est une parenthèse, nous on est là pour demain, demain, c'est 2025", explique Julie Ducher de la Solideo chargée de construire le futur écoquartier qui remplacera les logements des sportifs. "Avant, vous avez un quartier avec aucune verdure, très industriel, et demain, vous aurez 6.000 habitants, 6.000 salariés, sept hectares d'espaces verts, deux groupes scolaires... Et un accès à la Seine ! " ajoute-t-elle. 

La visite est réalisée par Léandre, un étudiant en tourisme de l'université Paris XIII, "ces visites traduisent l'héritage immatériel que laisseront les Jeux, par l'accompagnement des jeunes, la professionnalisation des jeunes", affirme Julie Ducher. 

"Plus que d'investir, c'est d'y habiter"

Parmi les dix visiteurs, des habitants de la région curieux de voir l'avancée du chantier, des étudiants en urbanisme, mais aussi de potentiels futurs propriétaires des logements transformés après les Jeux. "En venant ici, j'ai quand même un but, plus que d'investir, c'est d'y habiter", raconte Youssef, qui s'est inscrit à la visite avec ses deux fils pour que eux aussi puissent se projeter, "mais c'est en plein chantier, ça ne donne presque pas envie, donc... faut se l'imaginer !"

Comme certains habitants de Saint-Denis, Adrien, un étudiant parisien, s'inquiète que ce nouveau quartier ne profite, plus tard, qu'aux plus aisés. "Les Jeux olympiques doivent évidemment s'adapter, ils ne peuvent plus être simplement un événement qui dure quinze jours et qui est très coûteux, mais un événement qui s'inscrit dans le temps long, je trouve ça très bien... Après, il y a pas mal d'interrogations sur le profil social des futurs habitants", questionne-t-il. De son côté, la Solideo assure qu'une partie du parc sera réservée aux logements sociaux. 

ECOUTEZ - Le reportage de la rédaction.

Vous pouvez participer à cette visite gratuite les samedis et mercredis, jusqu’aux Journées Européennes du Patrimoine les 19 et 20 septembre 2020. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess