Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Semaine de l'emploi maritime dans les Pays de la Loire

mardi 12 mars 2019 à 3:06 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

C'est un secteur qui embauche mais qui peine à recruter.Toute cette semaine, Pôle Emploi organise la semaine de l'emploi maritime. Un secteur très divers qui va de la pêche à la construction navale en passant par la plaisance.En Loire-Atlantique et Vendée, il emploie plus de 20.000 personnes.

Le port de la Turballe compte une cinquantaine de bateaux de pêche
Le port de la Turballe compte une cinquantaine de bateaux de pêche © Radio France - Anne Patinec

Pays de la Loire, France

Dans le secteur maritime, la palette des métiers est particulièrement variée. 900 métiers différents sont répertoriés. En Loire-Atlantique, il emploie plus de 12 000 personnes avec une progression de 4,9% en 2017  et en Vendée plus de 8 000 personnes avec une hausse de 6,2% en 2017 selon Pôle Emploi. Cela va de la construction navale à la pêche en passant par la plaisance, les énergies marines renouvelables, les conserveries, les voileries etc. Beaucoup d'entreprises de toutes tailles rencontrent des problèmes de recrutement. 

Susciter des vocations

Pour susciter des vocations, toute cette semaine, Pôle Emploi organise des visites d'entreprises, des job dating, des conférences. Sur le port de la Turballe, une douzaine de personnes sont venues découvrir la criée. Certaines sont en recherche d'emploi, d'autres envisagent de changer de métier comme Gérald, 38 ans, plombier qui réfléchit à devenir marin-pêcheur. Plusieurs patrons de bateau sont à la recherche de matelots.

Globalement un marin gagne bien sa vie, même si cela fluctue en fonction de la pêche. C'est un métier difficile mais la contrepartie c'est qu'il a un très bon salaire et que les conditions de travail se sont nettement améliorées par rapport à il y a quelques années" Max Palladin, le  Directeur Général de la Sem Loire Atlantique Pêche et Plaisance qui gère la criée de la Turballe

A la Turballe, plus de 500 emplois sont liés au secteur maritime - Radio France
A la Turballe, plus de 500 emplois sont liés au secteur maritime © Radio France - Anne Patinec

La pénurie de main-d'oeuvre touche plusieurs domaines. A la Turballe,la co-gérante de l'entreprise MGEM spécialisée dans l'électricité et l'informatique à bord des navires de pêche, Véronique Rousseau a aussi du mal à trouver des salariés. Elle espère que les opérations avec Pôle Emploi lui apporteront des candidats. 

Ici les électriciens vont travailler chez Airbus ou aux Chantiers de l'Atlantique. On galère pour recruter. On est en sous-effectif. On se demande comment on va tenir le coup sachant qu'on peut être appelé en pleine nuit pour un bateau qui rentre et qui a des problèmes électriques. Je ne sais plus comment faire! " Véronique Rousseau co-gérante de MGEM (4 salariés)