Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Les séries de l'été 2018 sur France Bleu Limousin

Série d'été - A Limoges, Iconosquare mise sur les réseaux sociaux et les statistiques

-
Par , France Bleu Limousin

Depuis sept ans, Iconosquare mise sur les réseaux sociaux. L'entreprise aide aux professionnels ou aux marques pour améliorer leur présence sur Facebook et Instagram. Avec ses 25.000 clients dans le monde entier, l'entreprise limougeaude confirme l'attrait du monde numérique pour la Haute-Vienne.

Iconosquare compte aujourd'hui 25 000 clients dans près de 140 pays.
Iconosquare compte aujourd'hui 25 000 clients dans près de 140 pays. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Limoges, France

Kim Kardashian, la NASA, le joueur de l'Equipe de France Paul Pogba, ou bien encore New Balance ont un point commun : Iconosquare. L'entreprise basée à Limoges les aide au quotidien à gérer leur page Facebook ou leur compte Instagram. Son concept ? Fournir des statistiques sur les réseaux sociaux. 

"On essaie de donner un outil de mesure à des marques pour qu'elles comprennent comment améliorer leur présence sur les réseaux sociaux, comment faire du contenu plus pertinent, comment augmenter la taille de leur communauté. Indirectement, il s'agit de leur dire si les investissements financiers là dessus génèrent des effets positifs pour eux" détaille Sébastien Tharaud le directeur technique. 

En deux jours, 22.000 personnes s'abonnent à l'outil Statigram, l'ancêtre d'Iconosquare

A l'origine de tout ça Jerôme Boudot, le fondateur, et une petite équipe. En une semaine ils créent et lancent un outil, gratuit, "Statigram". Le succès est immédiat : "Dès le weekend on a eu tellement de connexions que les serveurs ne pouvaient plus répondre à la demande" explique Gaëtan, salarié présent ce jour-là. En l'espace de deux jours 22 000 personnes s'abonnent à l'outil, quatre ans plus tard, en 2015,  ils sont près de 12 millions. 

C'est alors que l'entreprise décide de changer son modèle économique. Statigram devient Iconosquare. Fini la publicité et l'accès gratuit, place au tout payant. On ne parle plus d'abonnés mais de clients. Ils sont aujourd'hui 25 000, dans 140 pays, une grande partie sont anglophones.  "Ca va des sœurs Kardashian à la NASA en passant par un tout petit photographe local au fin fond du Canada" explique Sébastien Tharaud.  

Je me bats pour qu'on arrête de dire que l'on n'y arrive pas parce que l'on est à Limoges" 

Limoges serait-elle une terre du numérique ? Oui, selon lui. "Je me bat pour qu'on arrête de dire que l'on n'y arrive pas parce que l'on est à Limoges. Sur le numérique c'est une faute excuse." A l'entendre il y a un vrai tissu économique numérique dans la capitale de la Haute Vienne mais les entreprises communiquent peu ou mal sur le sujet.  "Le web permet de travailler partout" souligne Gaëtan. 

Les entreprises du secteur trouvent à Limoges des locaux et une main d'oeuvre abordables mais, pour Iconosquare la ville offre possède un atout en total adéquation avec sa philosophie de "bien être" au travail : le cadre de vie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu