Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Service du midi élargi et vente à emporter, le chef basque du Pottoka s'adapte au couvre-feu à Paris

-
Par , France Bleu Pays Basque

Sebastien Gravé, le chef bayonnais qui possède également un restaurant parisien, s'adapte au couvre-feu qui entre en application en Île-de-France et dans huit autres métropoles françaises à partir de vendredi 16 octobre à minuit. Il recourt au chômage partiel et propose la vente à emporter.

Sebastien Gravé, le chef bayonnais qui possède le restaurant Pottoka à Pairs, s'adapte au couvre-feu qui entre en application vendredi 16 octobre 2020.
Sebastien Gravé, le chef bayonnais qui possède le restaurant Pottoka à Pairs, s'adapte au couvre-feu qui entre en application vendredi 16 octobre 2020. © Radio France - Solène de Larquier

Dans son adresse bayonnaise La Table, Sébastien Gravé se prépare en cuisine mais il a un peu la tête à Paris où il a dû revoir toute l'organisation du Pottoka. En premier lieu : fermer le service du soir en raison du couvre-feu qui entre en application vendredi 16 octobre à minuit. Pendant quatre semaines au moins, les habitants d'Ile-de-France et de huit métropoles françaises, devront rester chez eux de 21 heures à 6 heures du matin, sauf exceptions. 

On n'a pas pour habitude de presser nos clients et le Français ne mange pas à 18 heures donc la solution était d'ouvrir seulement à midi." Sébastien Gravé, chef du Pottoka

Mais le chef s'adapte : horaires du service du midi élargies, des suggestions mieux mises en avant au menu et surtout de la vente à emporter. "On espère que les Parisiens souhaiteront quand même s'offrir un restaurant le soir pendant ces quatre semaines et on mise aussi sur nos habitués qui nous avaient suivis pendant le confinement. Là on communique déjà sur les réseaux sociaux et ça répond bien", explique Sébastien Gravé. 

Vente à emporter jusqu'à 20h30

Les clients pourront récupérer leur commande jusqu'à 20h30 du mardi au dimanche. Un concept déjà en place depuis deux semaines : "Il y avait moins de monde et on a senti le vent tourner, on s'est dit que ce qui se passait à Marseille [ndlr : la fermeture des restaurants pendant une semaine] pouvait nous arriver aussi donc on avait lancé les week-ends de Pottoka à emporter avec des produits sympas, de la St Jacques... Et là on l'étend à toute la semaine" détaille le chef du Pottoka.

Plus de 50 % de pertes à prévoir

Le couvre-feu impacte malgré tout les emplois :  l'équipe va tourner pour passer de 14 à 6 chaque jour. C'est donc le retour du chômage partiel.  Sébastien Gravé préfère faire les comptes lorsque le couvre-feu sera levé mais il reconnaît que l'absence de service le soir engendrera une perte d'au moins 50% du chiffre d'affaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess