Économie – Social

A Sevran, une friche industrielle dépolluée pour construire un nouveau quartier

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris Région et France Bleu mercredi 14 décembre 2016 à 18:14

Le maire de Sevran, Stéphane Gatignon, avec Emmanuelle Cosse, ministre du Logement (à droite)
Le maire de Sevran, Stéphane Gatignon, avec Emmanuelle Cosse, ministre du Logement (à droite) © Radio France - Rémi Brancato

D'ici 2020, près de 1.000 logements vont sortir de terre sur le site de l'ancienne usine Westinghouse de Sevran. Pour construire, il faut d'abord dépolluer. Les friches industrielles, y compris polluées, intéressent les promoteurs, car le foncier est rare en Île-de-France.

Une friche industrielle polluée qui va se transformer en un quartier de près de 1.000 logements, avec des commerces. A Sevran, en Seine-Saint-Denis, les travaux ont débuté sur la friche industrielle de l'ancienne usine de freins ferroviaires Westinghouse, fermé dans les années 90, à la frontière avec Livry-Gargan. "On va traiter les eaux chimiquement", explique Abdelkrim Bouchelaghem, directeur général de Brown Fields, l'entreprise en charge de la dépollution du site, à la ministre Emmanuelle Cosse, venue visiter le chantier mardi, à Sevran.

"Les beaux terrains, propres, il n'y en a plus" en Île-de-France

"On y fabriquait des freins pour les locomotives, alors il y a trois types de pollution : des métaux lourds, des solvants chlorés et des hydrocarbures", détaille Abdelkrim Bouchelaghem, dont l'activité est en pleine expansion en Île-de-France, car des sites comme celui-ci il y en a de plus en plus à exploiter. "Les beaux terrains, propres, il n'y en a plus, et on s'aperçoit que les grandes friches industrielles restent les derniers terrains sur lesquels on peut bâtir des projets un peu ambitieux", explique-t-il.

Abdelkrim Bouchelaghem, directeur général de Brown Fields, en charge de la dépollution du site

Alors à Sevran, le promoteur Altarea Cogedim a débuté la construction de la première phase du chantier pour livrer les premiers logements fin 2018. "Les terrains les plus faciles ont probablement déjà été travaillés et bâtis" reconnaît son directeur général en Île-de-France Arnauld De La Briffe, prêt à multiplier les projets de ce type sur des friches à dépolluer, "notamment en Seine-Saint-Denis".

Un nouveau quartier d'ici 2020

Le projet sera finalisé en 2020, cinq ans avant l'arrivée de deux gares du métro du Grand Paris Express à Sevran. De quoi dynamiser la ville. Et pour la ministre du Logement, cette arrivée de transports doit s'accompagner de logements, car "il y a une concentration très forte de la pauvreté [à Sevran] et aujourd'hui il y a besoin d'un rééquilibrage", estime Emmanuelle Cosse. "Il faut créer du logement et pas que du logement social, il faut créer une gamme de logements pour permettre à Sevran d'avoir une mixité sociale" estime la ministre. Le projet prévoit des logements sociaux, des logements en accession à la propriété, des résidences pour étudiants et pour personnes âgées, ainsi que des commerces.

La ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, a visité le chantier mardi. Rémi Brancato