Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Si on ne fait rien, il y aura un problème pour les cheminots", selon le député LREM azuréen Loïc Dombreval

jeudi 5 avril 2018 à 10:10 Par Emma Sarango, France Bleu Azur

Le député LREM de la 2e circonscription des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval est revenu ce jeudi matin sur la grève des cheminots. Selon lui, la réforme ferroviaire est nécessaire pour "préparer l'ouverture à la concurrence".

Loïc Dombreval, député LREM de la 2e circonscription des Alpes-Maritimes
Loïc Dombreval, député LREM de la 2e circonscription des Alpes-Maritimes © Radio France - RADIO FRANCE

Vence, France

Le premier round de la grève à la SNCF s'est achevé mercredi soir mais les cheminots devraient recommencer leur mouvement samedi et dimanche. Pourtant, le gouvernement a assuré mercredi qu'il mènerait la réforme ferroviaire "jusqu'au bout" et avec détermination. "C'est nécessaire pour préparer l'ouverture à la concurrence" estime jeudi matin sur France Bleu Azur, Loïc Dombreval, député LREM de la 2e circonscription des Alpes-Maritimes. 

"Il n'y a aucune stigmatisation des cheminots, mais il faut qu'ils comprennent que la SNCF dépasse les 50 milliards d'euros de dette."

"Bien sûr, nous craignons une convergence des luttes, a par ailleurs reconnu Loïc Dombreval, au moment où les secteurs hospitaliers, universitaires et de l'énergie se mobilisent également. Évidemment le plus simple c'est de ne rien faire, mais ça n'est pas l'état d'esprit de ce gouvernement", a t-il rappelé.

Loïc Dombreval, député de la 2e circonscription des Alpes-Maritimes