Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Situation financière de Remade : les représentants du personnel portent plainte contre X

-
Par , France Bleu Cotentin

Les représentants des salariés de Remade à Poilley (Manche) ont fait analyser des documents comptables de leur entreprise et dénoncent une situation de déficit et non de croissance. Leur avocat parle de "chiffres tronqués et mensongers". L'ex-patron Mathieu Millet s'en défend.

Les salariés de Remade étaient réunis en assemblée générale à Avranches.
Les salariés de Remade étaient réunis en assemblée générale à Avranches. © Radio France - Lucie THUILLET

Avranches, France

La société de reconditionnement de smartphones de Poilley, dans le sud-Manche, en difficulté financière, est en redressement judiciaire depuis le 30 septembre 2019.

Ce vendredi 15 novembre, les salariés étaient réunis en assemblée générale à Avranches. Le cabinet d'expertise comptable Syndex, désigné par les représentants du personnel du CSE de Remade pour analyser la situation économique de l'entreprise, a présenté son rapport.

Sur la base de cette analyse, le CSE a décidé de porter plainte contre X, pour que la justice enquête : la situation économique affichée et les chiffres de croissance seraient très éloignés de la réalité, selon le rapport. L'avocat du CSE Thomas Hollande évoque des "comptes tronqués ", de "situations de chiffres d'affaires mensongères" et des "dissimulations". 

L'ex patron Millet réagit

Mathieu Millet, fondateur et ancien président de Remade, conteste les chiffres avancés dans ce rapport., qu'il juge "parcellaire et à charge". Dans une interview à France Bleu Cotentin, il déclare que "de nombreux éléments n'ont pas été pris en compte, comme les chiffres des remontées financière, l'historique ou les outils de gestion et d'autres ont été sortis de leur contexte".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu