Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Huit personnes interpellées au cours de la manifestation des gilets jaunes à Nancy

samedi 9 mars 2019 à 19:26 - Mis à jour le samedi 9 mars 2019 à 20:05 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

L'acte 17 des gilets jaunes à Nancy a mobilisé jusqu'à 600 personnes selon des chiffres de la préfecture de Meurthe-et-Moselle. Pas de dégradations à déplorer mais quelques montées de tension avec les forces de l'ordre. Huit personnes ont été interpellées.

Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes lors de l'acte 17 de la mobilisation des gilets jaunes à nancy
Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes lors de l'acte 17 de la mobilisation des gilets jaunes à nancy © Radio France - Cédric Lieto

Nancy, France

La mobilisation des gilets jaunes se poursuit en Lorraine malgré l'érosion du nombre de manifestants. Ils étaient environ 600 à défiler dans les rues de Nancy ce samedi 9 mars pour l'acte 17 du mouvement, selon des chiffres communiqués par la préfecture de Meurthe-et-Moselle.

Nancy avait été choisie par les gilets jaunes pour un défilé régional ce samedi. Défilé qui s'est déroulé sans dégradations mais avec quelques montées de tension avec les forces de l'ordre, notamment à proximité de la préfecture de Meurthe-et-Moselle, ou sur la place Saint-Epvre lors de l'interpellation d'un manifestant. Les forces de l'ordre ont fait usage de grenades lacrymogènes à plusieurs reprises.

Au final, selon un bilan de la préfecture, il n'y a pas eu de blessés, ni d'un côté, ni de l'autre. En revanche, huit manifestants ont été interpellés et conduits au commissariat de Nancy.