Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

SLER à Lesperon : 10 ans dans l’éco-énergie

-
Par , France Bleu Gascogne

En une décennie, le marché des énergies renouvelables a évolué. Les clients sont séduits, notamment parce qu’ils peuvent passer en auto-consommation. L’entreprise de Lesperon les accompagne avec un service clé en main.

Exemple de pose de panneaux photovoltaïques par l'entreprise de Lesperon
Exemple de pose de panneaux photovoltaïques par l'entreprise de Lesperon - SLER

SLER à Lesperon, a été créé en 2010. L’entreprise installe des pompes à chaleur, des poêles à granulés, des panneaux photovoltaïques, chauffe-eau thermodynamiques, fait aussi dans l’isolation.  Elle est présente sur les secteurs des Landes, de la Gironde, des Pyrénées-Atlantiques, du Lot-et-Garonne, du Gers et des Hautes-Pyrénées. Philippe Tapia en est le directeur. Il l’a monté il y a 10 ans, avec un collègue, tous les deux travaillant dans ce secteur d’activité. Philippe a senti qu’il y avait un marché. Il a eu un bon nez. Aujourd’hui, son entreprise ce sont 42 personnes qui travaillent en tout. « C’est une belle aventure humaine avant tout. »

Interview de  Philippe Tapia pour la Nouvelle Eco, à écouter ici.

Un vrai défi au départ

En 2010, le marché était récent. Le directeur de SLER se rappelle quand il arrivait chez les clients, les particuliers précisément, ils étaient un peu réticents au sujet du photovoltaïque. A l’époque, l’entreprise avait deux écueils : les panneaux photovoltaïques devaient faire leurs preuves, et avec son associé ils étaient débutants et n’avaient pas de référence. Il a fallu se faire une réputation et un nom. L’évolution concernant l’approche des clients a été amorcée en 2018. Philippe Tapia a senti en effet un virage il y a 2 ans : l’auto-consommation a fait basculer le secteur. 

Le fait de pouvoir produire sa propre électricité et de réduire sa facture EDF, là on a ressenti que le marché avait explosé. 

Une étude globale et un accompagnement du client

La société de Lesperon, quand elle arrive chez un client, elle commence par une étude complète de la maison. Les techniciens s’intéressent de près au système de chauffage et au système d’eau chaude sanitaire. « Ce sont les 2 systèmes les plus coûteux » explique Philippe Tapia. « Déjà on améliore ces 2 points et ensuite on met le nombre de panneaux solaires nécessaires. » L’objectif est de réduire dans un premier temps la consommation du client, par exemple avec une pompe à chaleur. 

Il faut savoir qu’aujourd’hui, une installation photovoltaïque coûte 2 fois moins cher qu’il y a 10 ans. Aujourd’hui, en 8 ans, vous rentabilisez votre installation.

SLER propose un service clé en main. L’entreprise s’occupe de toutes les démarches administratives : mairie, EDF, financements, aides de l’Etat. Un autre atout : la fabrication française. Elle pose par exemple des panneaux photovoltaïques fabriquée à Nantes.

10 ans en 2020

Cette année restera comme une année très compliquée pour l’économie d’une manière générale…générale, parce que pour SLER, elle maintient son activité. Son directeur insiste sur la chance d’être sur un marché porteur, celui des énergies renouvelables. « C’est le marché de demain. »
Il souhaite pour les mois et années à venir pérenniser l’activité et s’orienter sur le marché des collectivités, des professionnels et des agriculteurs. « On se rend compte qu’ils consomment beaucoup d’électricité. Aujourd’hui, avec l’auto-consommation, on a une vraie solution pour eux. »

La Chronique Eco sur France Bleu Gascogne, c’est du lundi au vendredi à 7h15.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess