Économie – Social

SNCF : les festivités des 150 ans des ateliers de Périgueux et Chamiers reportées à cause de la grève

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord jeudi 12 juin 2014 à 15:36

Technicentre Périgueux Chamiers SNCF
Technicentre Périgueux Chamiers SNCF © SNCF

La SNCF annonce qu'elle annule les portes ouvertes du technicentre de Périgueux et Chamiers ce samedi en raison de la grève qui affecte l'entreprise. Ces festivités devaient célébrer les 150 ans de ces ateliers de rénovation des trains en Dordogne.

Ce samedi 14 juin devait être à Périgueux et Chamiers, la fête du train et de ses passionnés . À l'occasion des 150 ans des ateliers du technicentre Charentes-Périgord, la SNCF avait décidé d'ouvrir ses portes au public. Le technicentre qui est né en 1864 emploie actuellement 570 agents. Mais en raison de la grève, la direction régional vient d'annoncer qu'elle reporte l'évènement. Dans un communiqué la SNCF indique que " le context actuel de l'entreprise ne permet pas de réunir toutes les conditions nécessaires à la bonne réalisation et à la tenue de cette journée". 

La locomotive du film "On a retrouvé la 7e compagnie"

Depuis plusieurs mois, des dizaines d'agents travaillent à la préparation de ces manifestations. Des panneaux publicitaires géants ventent l'évènement un peu partout dans Périgueux. Le public devait pouvoir visiter les ateliers de maintenance sur les sites de Périgueux et Chamiers avec notamment des voitures " desossées" en provenance de la cité du train de Mulhouse. Il devait y avoir également la fameuse locomotive à vapeur du film "On a retrouvé la 7e acompagnie" ainsi qu'une exposition de matériel ancien. Sans compter les animations musicales, le petit train pour les enfants et une exposition de maquettes.

Pour la SNCF "un tel programme ne saurait être proposé dans des conditions incertaines ou dégradées sans prendre le risque de décevoir tous les publics ainsi que l'ensemble des agents et partenaires qui se sont fortement mobilisés depuis des mois". Du côté des syndicats on regrette cette décision. Les journées portes ouvertes auraient permis selon la CGT et Sud-Rail de faire connaître le métier des agents qui travaillent dans ces ateliers et d'informer le public de leurs difficultés.

De son côté la direction du technicentre promet que ce n'est que partie remise, une nouvelle date devrait être fixée dans le courant du second semestre.

grève SNCF 150 ateliers Périgueux

Partager sur :