Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

SNCF : les retards des TER préoccupent les voyageurs et la Région Picardie

-
Par , France Bleu Picardie

Le Conseil régional signe une convention avec la SNCF : elle prévoit de rembourser les voyageurs en cas de retard de plus de deux heures. Mais le dispositif ne concerne que les TER, pas les trains InterCités. Les abonnés s'organisent, sur les réseaux sociaux comme Twitter.

La gare Sncf de Longueau (Somme)
La gare Sncf de Longueau (Somme) © Radio France

Le Conseil régional de Picardie se place aux côtés des voyageurs Sncf en colère. Et ils sont très nombreux. Les abonnés de la Sncf, les voyageurs réguliers de la ligne Amiens - Paris, en particulier, de plus en plus actifs aussi sur les réseaux sociaux . Ils listent les trains en retard ou supprimés, les wagons bondés etc. Et ils envoient leurs tweets au président du Conseil régional et même à François Hollande .

10.000 Picards voyagent tous les jours Amiens ou Longueau et Paris, tous les jours. Dans ce contexte, le président du Conseil régional, Claude Gewerc demande une nouvelle fois à la Sncf de tenir ses engagements. Reportage d'Antoine Barège.

La SNCF assure suivre les réseaux sociaux

Il y a une prise de conscience du Conseil régional, qui chapeaute les TER. La Sncf assure être au taquet : les deux parties signent une convention pour rembourser les voyageurs en cas de retard supérieur à deux heures.

Avec les réseaux sociaux, le moindre problème est pointé du doigt, les autorités et les autres voyageurs prévenus. Hélène Vitry a par exemple créé le compte Twitter @IDR_80, pour Indignés du Rail de la Somme.

A la SNCF, \"la situation empire depuis deux mois\"

Les trains InterCités ne sont pas gérés par la Région mais par l'Etat. Et dans le projet d'horaires pour 2015, la Sncf souhaite remplacer deux trains directs Amiens-Paris par deux TER qui s'arrêteraient dans toutes les gares .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu