Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Soldes : première journée timide dans le centre-ville de Caen

mercredi 9 janvier 2019 à 17:32 Par Marie-Jeanne Delepaul, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

C'était loin d'être la cohue ce mercredi matin dans le centre-ville de Caen. Les commerçants indépendants attendent les clients pour compenser les pertes de chiffres d'affaires de novembre et décembre.

Les soldes ont débuté mercredi 9 janvier et vont durer six semaines.
Les soldes ont débuté mercredi 9 janvier et vont durer six semaines. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Caen, France

C'est parti pour six semaines de soldes... jusqu'au 19 février. Mais ce rendez-vous traditionnel n'attire plus tellement les foules. Dans le centre-ville de Caen, à l'ouverture à 10 h, il ne fallait pas se bousculer pour entrer dans les boutiques, ni faire la queue à la caisse.

Quasiment personne en boutique

"La ville est très calme et on n'a personne en boutique" regrette Marie, gérante du magasin de vêtements Chemin Blanc. Même constat pour June, de la boutique Essence : "Depuis sept ans on n'a jamais vu une matinée de soldes aussi calme." Un peu plus de clients dans le magasin Stor'age : "Ça démarre tout doux mais on est plutôt content, en espérant qu'on ne soit pas trop pénalisés samedi par les manifestations" note Bertrand, le gérant.

Beaucoup de commerçants indépendants ont subi une baisse de leur chiffre d'affaires en novembre et décembre. En cause, "les travaux du tram et les manifestations des gilets jaunes", expliquent-ils. "J'ai perdu 40 % sur Lisieux en novembre, 12 % en décembre", déplore Frédéric Motté, responsable des deux magasins Ochapito à Lisieux et Caen, qui vend vêtements, chaussures et accessoires et sacs et dirige trois salariés.

Un chiffre d'affaires en baisse avant Noël

L'année 2018 a été d'autant plus mauvaise pour lui qu'"il n'a pas fait froid donc il reste beaucoup de pièces d'hiver". Pour autant, Frédéric Motté n'a pas le couteau sous la gorge, il dispose d'un peu de trésorerie d'avance "grâce à un travail acharné depuis dix ans". Il a aussi organisé pour la première fois, cette année, des ventes privées, "un succès". Mais il compte sur les soldes pour écouler les stocks afin d'accueillir la nouvelle collection : "On croise les doigts pour que les soldes se passent bien." 

"Je croise les doigts" - Frédéric Motté, commerçant indépendant à Lisieux et Caen (magasin Ochapito)

Marie, de la boutique Chemin Blanc à Caen, estime qu'elle a perdu 20 à 30 % de chiffre d'affaires avant Noël : "On pensait refaire un peu d'argent avec les avant-soldes mais ça n'a pas été extraordinaire, donc on espère que les prochains jours vont nous apporter du monde." June renchérit : "L'année 2018 n'a pas été bonne, l'hiver a été catastrophique, au niveau de la trésorerie c'est très tendu, il y a une saison à rattraper !"

Beaucoup d'indépendants regrettent aussi la concurrence des enseignes nationales, qui affichent, dès le premier jour, des rabais à - 70 %.

Le reportage France Bleu Normandie