Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Une start-up d’Annecy propose de créer gratuitement le site de vente en ligne des boutiques fermées

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Basée dans l’agglomération d’Annecy, en Haute-Savoie, l’entreprise Swat, spécialisée dans la conception de sites internet, a décidé d’aider gratuitement les commerçants à créer leur site pour se lancer dans le e-commerce.

Swat, une star-up de Poisy (Haute-Savoie) a décidé d’aider gratuitement les commerçants à créer leur site de e-commerce.
Swat, une star-up de Poisy (Haute-Savoie) a décidé d’aider gratuitement les commerçants à créer leur site de e-commerce. - (Photo Swat)

Durant ce reconfinement, la vente en ligne ou le "click & collect" est l’une des solutions qui peut permettre aux petites boutiques, obligées de fermer, de sauver une partie de leur chiffre d’affaires. Mais toutes n’ont pas encore de site internet. À Poisy, dans l’agglomération annécienne, une start-up spécialisée dans la conception de sites web a décidé d’aider les patrons de magasins."Nous proposons aux boutiques qui n'ont pas de site de leur créer un site e-commerce", explique Pascal Mourier. Et ce service est gratuit. 

⚫ France Bleu Pays de Savoie - Comment avez-vous décidé d'aider les petits commerces obligés de fermer ? 

Pascal Mourier, directeur de Swat - Nous proposons aux boutiques qui n'ont pas de site internet de leur créer un site e-commerce. Cela leur donnera la possibilité de vendre en ligne et de distribuer leurs produits soit sous forme d’un « click and collect » ou avec un système d’expédition. 

📻 ÉCOUTEZ Pascal Mourier, le directeur de Swat.

⚫ La vente en ligne, est-ce "la" solution ? 

Cela me semble essentiel. Suite aux annonces du confinement, quand j’ai vu que de nombreux commerces de proximité allaient devoir fermer et ne plus pouvoir vendre leurs produits, surtout en cette période avant les fêtes où tout le monde prépare ses cadeaux, cela m’a paru important qu’ils puissent garder le contact avec leur clientèle et que celle-ci ne fuit pas vers d’autres acteurs nationaux, voire internationaux. Là, j’ai certains commerçants qui, avec ce nouveau confinement, sont en panique. Ils cherchent à tout prix à écouler leur marchandise et à rester en contact avec leurs clients, mais ils ne savent pas comment gérer correctement un site Web et bien communiquer sur Internet. 

⚫ Et vous ne faites pas payer vos services ? 

L’accompagnement est effectivement totalement gratuit. L’écoute, le conseil, la création du site et la mise en ligne le sont également. Ce qui va rester à la charge du commerçant, c’est l’hébergement du site et l’achat éventuel de thèmes ou de fonctionnalités bien particulières. Nous travaillons déjà avec une dizaine de commerçants de l’agglomération d’Annecy. 

⚫ Vous avez trois salariés, tout le monde a été d'accord ? 

Le soir du discours d’Emmanuel Macron et l’annonce des mesures de confinement avec ma compagne nous nous sommes dit : c’est malheureux pour ces commerçants. J’ai lancé l’idée auprès de mon équipe (SWAT emploie trois salariés) et en un quart d’heure tout le monde a dit oui. Swat fait partie d’un groupe un peu plus gros, basé aussi à Annecy et qui a aussi choisi de nous soutenir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess