Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Sorigny : la CDAC dit non au projet de village des marques

lundi 16 juillet 2018 à 20:31 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

La CDAC, commission départementale d'aménagement commercial, s'est prononcée contre le projet ce lundi après une longue réunion avec les élus. Un recours sera déposé d'ici un mois.

Le projet a été retoqué mais une procédure d'appel va être engagée
Le projet a été retoqué mais une procédure d'appel va être engagée © Maxppp - © Maxppp - Belloumi / VOIXDUNORD

Sorigny, France

La CDAC (Commission départementale d'aménagement commercial) présidée par la Préfète d'Indre-et-Loire examinait ce lundi le projet de Village des marques baptisé "Loire Valley Village." Il serait situé sur la zone Isoparc de Sorigny, sur une surface de 20.555 m2. La réunion a duré plus de trois heures à la préfecture d'Indre-et-Loire. 

Des élus locaux, départementaux, un représentant d'associations de consommateurs, mais aussi des élus des départements limitrophes étaient conviés à statuer sur le projet. Finalement, sur les 17 votants, le non l'a emporté :

  • 7 pour
  • 9 contre
  • 1 abstention

Le projet de 150 à 200 magasins doit générer, selon ses promoteurs, plus de 700 emplois d'ici trois ans. Les débats ont été parfois tendus, voir houleux ont dit à la sortie des participants. Le vote était attendu, mais au final, il n'était qu'accessoire, car le dossier va maintenant être examiné au niveau national, par la Commission nationale d'aménagement commercial. C'est un passage obligé pour un équipement de plus de 10.000 m². 

La CNAC devrait nous être plus favorable" - Le maire de Sorigny Alain Esnault

Alain Esnault, le maire de Sorigny reste malgré tout confiant pour la suite, car selon lui avec la CNAC il y aura "une déconnexion des intérêts politiques locaux". Pour la représentante de la Région, l'élue écologiste Verts Alix Tery-Verde, la Commission nationale ne pourra que confirmer le vote, si elle s'appuie sur le schéma de cohérence territoriale, le Scot. La CNAC, dans l'instruction du dossier, devra s'arrêter sur les règles que nous avons examiné aujourd'hui ,et si on regarde les règles du Scot (Schéma de cohérence territoriale), on doit rejeter ce projet à. Le vote négatif doit être confirmé.

Un recours jusqu'au Conseil d'Etat

Pour autant le village des marques, malgré ce non, est loin d'être enterré. Le maire de Sorigny est même optimiste. Un recours sera déposé d'ici 1 mois à la CNAC, la Commission Nationale d'Aménagement Commercial. Le vote aura lieu d'ici trois ou six mois. Et en cas de vote négatif, le porteur du projet pourra toujours saisir le Conseil d'Etat comme ce fut le cas pour le village de Miramas dans les Bouches-du-Rhône.