Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

SOS Villages : le boulanger de Preignac se cherche un repreneur

-
Par , France Bleu Gironde

L'opération SOS Villages de TF1 en partenariat avec France Bleu débute ce lundi. Le principe est simple : mettre en relation des commerçants souhaitant vendre et d'éventuels repreneurs. En Gironde, le site internet recueille déjà vingt annonces dont celle du boulanger pâtissier de Preignac.

La boulangerie-pâtisserie de Gilles Lenoel, à Preignac
La boulangerie-pâtisserie de Gilles Lenoel, à Preignac © Radio France - Laurine Benjebria

Preignac, France

Une initiative pour lutter contre la désertification des commerces dans les territoires ruraux. C'est tout l'objectif de SOS Villages, une opération qui débute ce lundi sur TF1 et en partenariat avec France Bleu. Le principe est simple, mettre en relation les commerçants qui souhaitent vendre leur activité, leur fonds, etc. avec de potentiels repreneurs. L'opération est officiellement lancée ce lundi. Lancée en 2011, l'opération a permis de sauver une centaine de commerces. Une solidarité qui se met en place grâce à un site, mis en ligne le 15 octobre. Et en Gironde, il recueille déjà une vingtaine d'annonces (bar tabac, boulangerie, supérettes, etc.), dont celle d'une boulangerie pâtisserie à Preignac, près de Langon.

Deux ans de recherche et toujours pas de repreneur

C'est le boulanger de la commune de 2.200 habitants qui a décidé se lancer dans l'aventure SOS Villages il y a deux semaines. Il devait vendre son fonds de commerce mais la vente n'est finalement pas allée jusqu'au bout. Voilà deux ans que Gilles Lenoel cherche à vendre sa boulangerie pour déménager... mais ses démarches n'ont rien donné. 

"Pendant un moment, on perdait un peu espoir"

Alors quand il a entendu parler de l'opération de TF1 en regardant le JT de 13h de Jean-Pierre Pernaut, Gilles a sauté sur l'occasion et a publié une courte annonce : "Boulangerie dans un village de 2.000 habitants dans le Sauternais (...) Situé sur un parking d'un pôle médicale et axe passant National 113 Bordeaux-Langon". Des atouts importants selon Gilles "on a quand même quatre médecins autour de nous et on est sur un axe Bordeaux-Langon où il y a à peu près 7.000 à 8.000 voitures qui passent tous les jours".

Gilles Lenoel, boulanger pâtissier - Radio France
Gilles Lenoel, boulanger pâtissier © Radio France - Laurine Benjebria

Gilles souhaite donc vendre son commerce pour 175.000 euros pour cette boulangerie dont le chiffre d'affaires  avoisine les 250.000 euros. En fait, ce qui coince, c'est d'abord l'absence de logement sur place, mais surtout le porte-à-porte réalisé tous les jours auprès de 180 clients. "Ca fait peur au futur acquéreur, avoir une tournée maintenant, une voiture avec l'augmentation du gazole ça ne va pas aider" déplore le boulanger.

La fin des tournées de pain dans ce village de 2.200 habitants

Pour séduire les futurs acquéreurs, Gilles n'a donc pas le choix : il va arrêter la tournée des pains en février. Dans le village girondin, la nouvelle est un peu dure à passer. Même si Marie-France comprend la nécessité, elle regrette cette décision : "C'est surtout pour les personnes âgées qui ont besoin de pain régulièrement et qui vont se retrouver sans rien". Alors pas question pour Gilles de partir de Preignac sans trouver de repreneur car même s'il y a un dépôt de pain dans l'épicerie du village, il comprend bien qu'une boulangerie "c'est le poumon du village" comme le martèlent les riverains.

La boulangerie de Preignac se cherche un repreneur sur SOS Villages - Reportage

Des vitrines qui se vident petit à petit

Les difficultés de Gilles ne surprennent plus la mairie. Selon son premier adjoint, Thomas Filliatre, cela fait vingt ans maintenant que les vitrines se vident petit à petit sur la rue principale. Annie en garde un triste souvenir : "il y avait deux boulangeries quand je suis arrivée il y a six ans et maintenant il n'y a plus du tout de boucherie, il y avait une épicerie et là maintenant c'est le tabac qui a repris l'épicerie avec du mal".

Une des devantures fermées sur l'artère principale de Preignac - Radio France
Une des devantures fermées sur l'artère principale de Preignac © Radio France - Laurine Benjebria

Mais la mairie n'a pas une grosse marge de manoeuvre pour garder ses commerces ouverts : "on ne peut pas engager les finances de la commune sur un commerce privé, lancer un appel pour trouver un repreneur ce n'est pas le rôle d'une mairie" explique l'adjoint Thomas Filliatre.

Thomas Filliatre, premier adjoint au maire de Preignac

Alors à Preignac, la mairie, le boulanger et ses clients mettent de grands espoirs dans cette annonce postée sur le site de l'opération SOS Villages. Pour l'instant, Gilles Lenoel n'a pas encore été contacté par d'éventuels repreneurs via son annonce.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu