Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Spectaculaire baisse du chômage en Drôme et en Ardèche

mardi 25 octobre 2016 à 20:17 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche

Après la douche froide du mois d'août, le chômage a significativement baissé en septembre. Moins 1,9% au niveau national. C'est encore plus net en Drôme et en Ardèche avec une baisse de 2,7% sur un mois.

Image d'illustration
Image d'illustration © AFP -

Il y a donc un retour de balancier après le trou d'air du mois d'août. D'après les chiffres communiqués par le ministère du Travail ce mardi, le chômage enregistre une baisse de 1,9% en septembre au niveau national. C'est -pour les chiffres mensuels- la plus forte baisse depuis 20 ans.

1350 chômeurs en moins en Drôme-Ardèche

En Drôme et en Ardèche, la baisse est encore plus nette : moins 2,7% en septembre par rapport au mois d'août. Il y a 850 chômeurs de moins en catégorie A dans la Drôme (30 190 inscrits), 500 en moins en Ardèche (17 970 inscrits).

Progression de l'emploi salarié

L'hypothèse, c'est une reprise des embauches à la rentrée après un "accident de parcours" cet été lié aux difficultés du secteur du tourisme. L'emploi salarié est en effet en progression depuis un peu plus de six mois. En Drôme comme en Ardèche, le nombre d'inscrits en catégorie A est repassé au-dessous du chiffre de septembre 2015.

Changement de catégorie des chômeurs en formation

La bonne nouvelle est cependant à nuancer. Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégories B et C (activité réduite) continue d'augmenter. Il y a également davantage d'inscrits en catégorie D (chômeurs en formation) suite au plan formation lancé par le gouvernement. Il est donc trop tôt pour parler d'embellie durable.

  - Visactu
© Visactu -
  - Visactu
© Visactu -