Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

St Cyr-sur-Loire : inquiétude pour les 260 salariés d'Outiror

jeudi 10 novembre 2016 à 18:03 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Le tribunal de commerce d'Orléans a décidé ce jeudi de mettre cette société de ventes itinérantes d'outillage en liquidation judiciaire, avec poursuite d'activité jusqu'à vendredi prochain, le 18 novembre. Le temps pour les cadres de l'entreprise de parfaire leur projet de reprise.

Outiror est placé en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité jusqu'à vendredi prochain
Outiror est placé en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité jusqu'à vendredi prochain - © Capture d’écran Google Street View

La situation d'Outiror, 260 salariés, est très compliquée depuis la fin de la semaine dernière, depuis que l'on a appris le retrait du seul repreneur qui était jusqu'ici sur les rangs. Le concurrent direct d'Outiror, la société Outillage de Saint-Etienne, s'était dans un premier temps montré intéressé mais il a finalement retiré son offre. On parle d'un refus des banques.

Un projet de reprise porté par des cadres de l'entreprise

C'est donc une décision de liquidation judiciaire qui a été prise par le tribunal de commerce d'Orléans, une liquidation assortie toutefois d'une poursuite d'activité pendant une semaine et la nuance est importante. Ce délai pourrait permettre aux cadres de l'entreprise de déposer eux mêmes une offre de reprise. Pour autant on ne sait pas combien de salariés pourraient être gardés si ce projet allait à son terme. Ce que l'on sait en revanche, et ce n'est pas forcément de bon augure pour l'emploi, c'est que le modèle économique d'Outiror est très atypique, pour ne pas dire plus très rentable. C'est en tout cas l'analyse de son ancien patron, très critique envers le groupe qui lui avait repris Outiror il y a presque 10 ans, et qui a finalement décidé de ne plus renflouer cette entreprise.