Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

St Martial-le-Vieux : il manque 150.000 euros au centre d'engraissement

vendredi 7 août 2015 à 11:22 France Bleu Creuse

Le projet du sud creusois comptait sur une subvention du Conseil Régional du Limousin : 150.000 euros promis par l'ancien président Jean-Paul Denanot. Mais, légalement il n'est pas possible de l'attribuer explique son successeur, Gérard Vandenbroucke.

Le centre d'engraissement de St Martial-le-Vieux doit ouvrir d'ici la fin de l'année
Le centre d'engraissement de St Martial-le-Vieux doit ouvrir d'ici la fin de l'année © Radio France - - Valérie Mosnier

 

 

Il y a deux investisseurs dans le centre d'engraissement. D'un côté les éleveurs regroupés dans la SAS Alliance Millevaches et de l'autre la Communauté de Communes des Sources de la Creuse.

La collectivité investit 1 million 500 euros dans le projet. Pour ça, elle est aidée par des subventions publiques mais dans une certaine limite. C'est l'explication avancée par la Région : le plafond est atteint, elle ne peut pas légalement attribuer les 150.000 euros promis. En revanche, elle pourrait soutenir l'unité de méthanisation qui se trouve sur le site.

Le président de la Communauté de Communes des Sources de la Creuse et maire de la Courtine, c'est botter en touche. La méthanisation est un projet privé, bien séparé du centre d'engraissement explique Jean-Marc Michelon qui attend une position claire de la Région.

Un recours grâcieux été déposé pour augmenter la part des subventions, car en cas de refus : il faudra trouver ailleurs 150.000 euros soit 10% de l'investissement. 

 Ces problèmes de financement du centre d'engraissement de St Martial-le-Vieux ne remettent pas en cause l'arrivée des premiers animaux prévue d'ici la fin de l'année.

 

 

Le projet a atteint le montant maximum des aides publiques autorisées - Valérie Mosnier