Économie – Social

STEEL, le futur centre commercial du Pont de l'âne va-t-il écraser la concurrence ?

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 22 janvier 2017 à 19:23

Le projet STEEL occupera une place stratégique sur le bord de l'autoroute.
Le projet STEEL occupera une place stratégique sur le bord de l'autoroute. - @SUD ARCHITECTES / IDLIA

C'est l'une des inquiétudes que l'on peut lire dans les avis laissés dans l'enquête publique sur le projet STEEL. Apsys, l'investisseur de ce futur centre commercial, tient à rassurer tout le monde et devrait même nouer des liens avec les associations de commerçants du centre ville de Saint-Étienne.

STEEL, c'est l'un des plus grands projets des années à venir dans l'agglomération stéphanoise. Ce centre commercial situé aux trois quarts sur la commune de Saint-Jean Bonnefonds et en partie également à Saint-Étienne devrait être livré fin 2018 et les travaux pourraient commencer à l'été 2017.

Quid des petits commerces du centre-ville ?

Avec ses 150 millions d'euros investis et ses 70 000 mètres carrés de boutiques, restaurants et loisirs, STEEL attire le regard. Pour certains, il risque même de le détourner du centre-ville de Saint-Étienne. C'est par exemple ce que pense Europe Écologie Les Verts qui par voie de communiqué dénonce "un nouveau coup dur pour le commerce de Saint-Étienne et son centre ville" et parle d'un projet qui entrera "forcément en compétition avec le centre-ville de Saint-Étienne et de Saint-Jean Bonnefonds". On peut lire des avis similaires laissés par les citoyens ayant consulté l'enquête publique en mairie de Saint-Étienne. L'inquiétude est bien là.

Les 14 dossiers de l'enquête publique qui s'est terminée vendredi 20 janvier en mairie de Saint-Étienne. - Radio France
Les 14 dossiers de l'enquête publique qui s'est terminée vendredi 20 janvier en mairie de Saint-Étienne. © Radio France - Angy Louatah

Marie Cumer est animatrice de l'association de commerçants "Sainté Centre-Ville". Elle comprend évidemment cette inquiétude mais pour elle, Steel, c'est aussi une promesse, elle a déjà rencontré des représentants de l'investisseur Apsys :

Tout de suite, l'équipe qui s'occupait de l'appel d'offre avait envisagé d'adapter nos outils de commerce "Sainté shopping" à ce nouveau centre.

Gaël Perdriau confirme que nouer des liens avec les commerces de centre-ville était l'une des exigences du projet : "Ils travaillent aussi sur des cartes de fidélité communes, des bons d'achat et des pourcentages de remises par exemple. Le projet prévoit également une navette gratuite entre l'hypercentre et STEEL". Maurice Bansay, le PDG d'Apsys explique également que STEEL doit réunir des boutiques dont l'implantation en centre ville n'est pas possible. De quoi rassurer un peu plus les petites boutiques.

Ikéa et Géant Casino complémentaires de STEEL ?

Pour l'instant, les deux locomotives de la zone Monthieu Pont de l'âne s'appellent Ikéa et Casino. D'après Maurice Bansay, Géant Casino ne sera pas un concurrent du tout puisqu'un engagement a été pris : à STEEL, il n' y aura pas de surface alimentaire. Une sorte de passerelle piétonne pourrait être construite à partir de 2020, permettant de relier les deux centres commerciaux. L'une des enseignes phare du projet STEEL devrait être Leroy Merlin, un magasin en partie concurrent d'Ikéa. Mais là non plus, pas d'inquiétude pour David Charbonnier le directeur d'Ikéa Saint-Étienne :

Je préfère avoir Leroy Merlin juste derrière chez moi qu'à plusieurs kilomètres puisqu'ils sont déjà sur la zone de Villars et les clients qui vont sur Villars, je n'ai aucune certitude qu'ils viennent ensuite chez moi. Alors qu'en étant sur le centre commercial STEEL, c'est à 200 mètres et c'est beaucoup plus simple pour eux de venir voir notre offre.

Selon les premiers calculs de David Charbonnier, l'arrivée de STEEL pourrait augmenter la fréquentation de son magasin Ikéa de 10 à 15 %.