Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stellantis va produire un nouveau moteur à Douvrin

-
Par , France Bleu Nord

C'est un certain soulagement pour les 1.400 salariés de la Française de Mécanique à Douvrin. Stellantis annonce que son moteur EB GEN 3 hybride sera bien construit dans le Pas-de-Calais, et pas en Hongrie, comme le redoutaient les syndicats.Mais la survie du site n'est pas encore garantie.

L'usine de Douvrin emploie 1.400 personnes
L'usine de Douvrin emploie 1.400 personnes © Maxppp - Lionel Vadam

Le soulagement est certain du côté de la Française de Mécanique à Douvrin, même si l'avenir n'est pas encore garanti pour le site fondé en 1969.
PSA- Stellantis a annoncé mardi soir que son moteur EB GEN 3 hybride sera bien construit dans le Pas-de-Calais et pas en Hongrie comme le redoutaient les salariés et les élus du secteur.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En février dernier, le constructeur automobile avait déjà annoncé la délocalisation de la fabrication d'un moteur turbo hybride. Les 1400 salariés craignaient  le pire quant à l'avenir de leur usine d'autant que PSA lance sur le site de Douvrin la construction d'une usine de fabrication de batteries, qui aurait pour vocation de remplacer l'usine de moteurs.
ACC, cette fameuse usine, ne devrait ouvrir qu'en 2023 ou 2024 et avec seulement 2 à 300 salariés :  le compte n'y est donc pas.  

Samedi dernier, plus de 800 personnes avaient défilé devant le site de Douvrin pour exiger le maintien de l'activité en attendant le développement de l'activité d'ACC.

Cette annonce est donc une bouffée d'oxygène pour les ouvriers mais Régis Scheenaerts, le délégué CGT de la Française de Mécanique, ne veut pas la voir comme une solution définitive. "Le diesel, la direction a dit qu'elle faisait une croix dessus en 2022. C'est le plus gros de volume d'activité. C'est 1.800 moteurs par jour. Qu'est ce qu'ils vont devenir ces salariés?" 

ECOUTER: Régis Scheenaerts, le délégué CGT

Pour le représentant syndical, la mobilisation continue: "En profitant de l'arrivée d'ACC, ils voulaient fermer l'usine, pour l'instant ils n'y arrivent pas. La mobilisation commence à prendre. On va essayer de les faire reculer le plus loin possible."

Fabrice Maciolek, le délégué FO, continue de réclamer une transformation de la Française de Mécanique vers d'autres produits pour faire face à l'arrêt de la production des moteurs thermiques. "C'est évidemment une satisfaction. En France on a toujours eu les capacités de faire des moteurs. Ca nous donnera du boulot, au dessus de 2025-2028, tant qu'il y a des moteurs thermiques. Mais on ne s'arrêtera pas là."

ECOUTER : Fabrice Maciolek, le délégué FO

Choix de la station

À venir dansDanssecondess