Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stop licenciement : la CGT lance une carte qui recense les plans sociaux en France

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Une carte de France des plans sociaux : c'est ce que viennent de lancer des représentants CGT de plusieurs entreprises en lutte, notamment ceux de Cargill, à Haubourdin. Le but est de provoquer une prise de conscience, et de fédérer les actions.

L'initiative vient de représentants CGT de plusieurs usines en France, dont ceux de Cargill, à Haubourdin
L'initiative vient de représentants CGT de plusieurs usines en France, dont ceux de Cargill, à Haubourdin © Radio France - Cécile Bidault

La CGT de Cargill Haubourdin, ainsi que les représentants d'autres usines, viennent de lancer le site internet "Stop licenciement".  Il s'agit d'une carte de France, qui permet de visualiser les plans sociaux et les fermetures d'usines en cours.

Cette carte interactive permet de visualiser le nombre de postes qui risquent d'être supprimés dans chaque entreprise signalée par des salariés ou des représentants syndicaux.
Cette carte interactive permet de visualiser le nombre de postes qui risquent d'être supprimés dans chaque entreprise signalée par des salariés ou des représentants syndicaux. - Capture d'écran stoplicenciement.fr

Des luttes isolées n'aboutissent à rien

Dorian Valois, représentant CGT chez Cargill, assure que l'objectif "n'est pas de faire un décompte macabre, mais de centraliser ces licenciements. Nous devons nous organiser, et avoir une riposte à la hauteur des dégâts. On espère donner de la visibilité, et mobiliser. Des luttes isolées n'aboutissent à rien"

Pour le moment les représentants, syndiqués ou non, de 122 entreprises se sont fait connaître, jusqu'à la Martinique. Antony Guilloteau, délégué CGT chez Michelin à la Roche-sur-Yon, assure que "si on reste enfermés dans nos boîtes, on ne peut pas faire avancer les choses. Il faut créer un mouvement pour que tout le monde se batte ensemble".

Projet de loi pour bloquer les licenciements

Sur ce même site, une pétition est en ligne, elle a pour but de convaincre les politiques de porter un projet de loi qui permettrait aux représentants des salariés de bloquer un plan social, tant que l'entreprise n'a pas prouvé qu'il s'agit réellement de licenciements économiques.

stoplicenciement.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess